AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♣ The world may NOT need me but, I need the WORLD ♣

Aller en bas 
AuteurMessage
Eleonora L. Prince

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: ♣ The world may NOT need me but, I need the WORLD ♣    Mar 16 Aoû - 17:50


A
« Je suis une princesse et je vous emmeeeeerde…ou pas.»



► CARACTERE :
« Elea est une bonne fille avec une sacrée tête forte sur les épaules! Je vous le dis, il vaut mieux pas la provoquer parce qu’elle pourrait vous pulvériser d’un regard! Pas que ça me soit arrivé mais… » Commentaire d’Alexander Prince, cousin écervelé d’Elea.
« Miss Prince est une élève attentive et appliquée. Quoique son caractère têtue… » Commentaire d’un professeur à Synchronicity
« Un jour j’ai essayé de l’approcher parce qu’elle me plaisait dans le temps. Elle avait une manière de s’exprimer qui…m’enchantait littéralement. Enfin, ce n’est plus le cas aujourd’hui depuis qu’elle m’a irrémédiablement refusée. Si elle continue comme ça, elle va finir le reste de ces jours sans copain. Elle est comme une rose; belle mais oufff comme elle pique! » Anonyme
« Cette fille me fout les jetons! Un jour, je l’ai vu se bagarrer avec des Winterhoods dans les couloirs et elle n’avait pas froid aux yeux! Courageuse ou téméraire? Tout ce que je sais, c’est qu’elle a un sacré crochet droit! Elle doit avoir prit des cours de karaté ou de judo genre à la manière de Jackie Chan… » Commentaire d’un élève inconnu fumant des clopes dans les couloirs sur les heures de cours à Synchronicity.
«Elea? Elle est super-méga-ultra gentille et extraordinairement généreuse. Bon d’accord, je ne la connais pas perso mais disons qu’elle m’a défendu de nombreuses fois. C’est assez pour qu’elle mérite ma reconnaissance! » Camarade de classe d’Elea à Synchronicity
« Cette fille est maladroite, vulgaire, fade et néglige trop ses habits. Allez savoir pourquoi! Je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi les gens l’apprécient tellement. Elle doit probablement avoir un don de manipulation ou un truc du genre et ça ne m’étonnerait même pas! » Élève Winterhood
« Si vous voulez mon avis, cette fille a un don pour se mettre dans le pétrin. N’est-ce pas elle qui a visité trois fois le bureau directeur cette semaine? » Concierge à Synchronicity

► DON :
Absorption.
Elea est semblable à une éponge; chaque parcelle de sa peau est comme une ventouse mortelle. En effet, celle-ci à la capacité d’absorber temporairement les pouvoirs d’un individu en entretenant un contact de plusieurs secondes avec la victime; ses mémoires, ce qui affaiblit considérablement la personne touchée et cause, par ce fait même une terrible souffrance (bah, oui, il serait normal pour toi, simple mortel, de ressentir des maux de tête, de t’évanouir. Yo, ce que je veux dire c’est qu’il est fort probable que tu te réveilles à l’hospice si elle te touche alors, fais gaffe.). Cependant, les pouvoirs absorbés par Elea se dissiperont peu de temps après dépendamment de la durée du contact variant de 1 à 60 secondes (parce qu’elle ne peut pas être invincible cette gamine quand même..). D’ailleurs, il est particulièrement rare qu’elle use de son pouvoir (ou seulement en dernier recours dans une situation, disons, délicate). Bref, voilà pourquoi Elea porte toujours ses gants noirs afin de prévenir un quelconque contact non-désiré (ehh non, ce n’est pas pour lancer une nouvelle mode!). Son don celui qui l’empêchera à jamais d’entretenir une trop grande proximité entre elle et d’autres individus. Voilà pourquoi il est l’une des principales causes de ses moments d’isolement lorsqu’elle veut se soustraire à la vue de ces jeunes couples dans les couloirs ou de ces amis qui se donnent des accolades.

« Tu me brises le Coeur, je te brises les deux jambes. Capitch? »
    ► HISTOIRE : Une fine pellicule de neige s’était posé sur la ville de St-Petersburg.
    Les flocons de neige immaculés, entraînés par un vent invisible, valsaient à travers la ville suscitant l’émerveillement des chanceux qui avaient osé sortir de chez eux pour profiter des avantages que leur procurait l’hiver; bonhomme de neige, construction de sculptures glacées, patinage…etc. Il y en allait de même pour ceux qui couraient déjà les magasins à la recherche de ces fameux cadeaux de Noël qu’ils offriraient à leurs proches. Parmi tout cet agglutinement de gens, une ombre discrète se glissait vers le parc à la recherche d’une once de tranquillité. Observatrice muette, Elea contemplait ingénument ce couple flânant dans les sentiers du parc qui semblait s’être muré dans leur bulle de bonheur où personne d’autre qu’eux n’y avait accès. Elle n’avait pu s’empêcher de poser ses yeux sur ces amoureux qui dépeignaient parfaitement l’image de ce qu’était un amour de jeunesse. Un sourire indéfectible s’était épanoui sur les lèvres écarlates de la jeune fille lorsque son Roméo avait effleuré sa tendre joue aussi délicatement que s’il avait cueillit la plus inestimable et précieuse des fleurs…et ce simple contact évoquait, chez Elea, cette amère vérité qu’elle avait dû se résoudre à accepter, au fil du temps, pour le bien de son entourage...et pour le sien.

    -Qu’est-ce que tu regardes? Tu veux notre photo? Lui lança d’une voix condescendante la jeune fille tout en la fusillant littéralement de son regard céruléen après s’être aperçu que ces mamours entre elle et son copain avait été le sujet de l’attention de cette étrange fille aux airs de garçon manqué.

    Prise au dépourvue, la mutante bafouilla gauchement une suite de mots inintelligibles qui se voulaient être des excuses, avant de se rebiffer sous les yeux acérés du jeune couple qui semblait se délecter de sa maladresse.
    Humph! Il lui était apparu plus gentil lorsqu’il ne s’était point soucié de sa présence!

    -Non mais, à quoi vous vous attendiez!?! Nous sommes dans un espace publique! Vous devriez vous attendre à ce que les gens vous regardent faire des…des bisounours l’un à l’autre! Allez donc faire vos démonstrations d’amour ailleurs à…heuu…dans une chambre, railla Elea qui, sur le coup, aurait bien voulut s’administrer une paire de claques à cause de son sens sous-développé de la répartie.

    Les deux tourtereaux l’observèrent éberlués tout en s’éloignant lentement mais précautionneusement d’elle pour ne pas attiser sa colère. Il suffit à la mutante de faire un pas dans leur direction pour qu’ils détalent comme des lapins apeurés.

    -Ouais, c’est ça! Filez!

    Elea fut donc replongée dans ce décor hivernal, seule.
    La neige ne cessait de lui remémorer l’Alaska. Enfin, cette légère poudre n’était rien comparée à la neige qui engloutissait les flancs escarpés des montagnes en Alaska. Elle se remémorait cette vie paisible et dénuée de quelconques soucis si ce n’était pas pour étudier la veille d’un examen. Elle avait vécut dans une modeste maison de bois rond avec son petit frère et son père. Sa mère était décédée alors qu’elle n’était âgée que de six ans, l’abandonnant dans cet univers sans aucune guidance féminine –ce qui expliquerait son goût vestimentaire négligé. Évidemment, à 13 ans, elle était devenue la seule figure maternelle pour son petit frère au facial mutin de 5 ans, Thomas. Ils partageaient une étonnante complicité et Thomas, en était venu à admirer sa sœur à la fois pour sa douceur et sa détermination de remplir le vide qu’avait laissé leur mère en cuisinant des repas délectables (parce qu’il faut dire que son père n’était pas très doué en cuisine), en l’aidant dans ses devoirs, en lui transmettant l’amour dont il avait besoin, en l’écoutant... Non, Elea s’était résignée à s’apitoyer sur le sort du destin qui lui avait enlevé sa génitrice et préférait simplement profiter de ce qu’elle avait. Elle ne voulait, en aucun cas, endosser le rôle de victime ayant toujours été le boute-en-train de la famille et celle qui s’obstinait à s’exprimer même si on lui demandait le silence (ah mais ce qu’elle est têtue cette gamine!). Quant à son père, il faisait des recherches fructueuses, à l’insu de ses enfants, dans la base militaire d’Alaska, en compagnie de plusieurs autres scientifiques, afin de développer un sérum qui aurait la capacité d’effacer Le Don. Il était un père aimant à la maison, disposé à aider ses enfants à grandir sur la bonne voie et essayait vainement de combler le rôle de mère même si Elea l’avait parfaitement endossé et assumé.
    La mutante s’arrêta devant une cabane téléphonique. Elle balaya les alentours des yeux. Personne en vue. D’une main fébrile, elle composa ce numéro qui lui était si familier. Première sonnerie. Deuxième sonnerie. Troisiè…

    -Allo? S’enquit une voix fluette dans le combiné.

    La respiration d’Elea devint lourde.
    Sa voix. Innocente. Chantante. Nostalgique.

    -Allo? Il y a quelqu’un?

    Quelques secondes de silence où la jeune fille pensa et espéra qu’il allait raccrocher. Un soupir.

    -Elea? C’est toi?

    Ce fut lorsque la jeune fille eut atteint ses 14 ans que sa vie bascula à l’envers. Comme à son habitude, elle aidait Thomas à réviser ses notes. Elea avait posé sa main sur l’épaule de son frère, un signe pour l’encourager et c’est ainsi que son don s’était manifesté. Incapable de rompre le contact, Elea avait eut l’impression de ressentir une légère décharge électrique passant par ses doigts alors qu’elle voyait défiler dans sa tête une multitude d’images où y figuraient Thomas. Elle percevait ses émotions, ses pensées, ses souvenirs qui se luttaient pour s’accaparer une place dans son esprit. C’était à la fois incroyable et absolument terrifiant. La seconde d’après, son frère reposait sur le plancher, livide, respirant imperceptiblement. On l’emmena d’urgence à l’hôpital pour le soigner. Il y était resté 5 mois, plongé dans un état comateux. 5 mois où la mutante avait été rongée par les remords. Il n’allait pas sans dire que les gens la craignait alors que d’autres la persécutait. Quant à Thomas, il ne lui en voulait pas et ne lui en avait jamais voulu parce qu’elle demeurait tout de même sa grande sœur. Cependant, il n’empêchait que cette même grande sœur ne voulait plus exposer son frère à un tel danger et préférait donc se tenir à l’écart. À ses 15 ans, celle-ci reçut une missive en provenance d’une étrange école qui lui proposait d’intégrer ses rangs. Il y aurait des élèves comme elle là-bas. Elle ne ferait plus de mal à personne. C’était décidé. Son père disait qu’elle ne prenait pas le meilleur choix même si au fond de lui, il ne voulait pas qu’elle les quitte pour cette école que personne ne connaissait vraiment. Elea avait réfuté qu’il ne s’était jamais agit de faire le bon ou le mauvais choix, mais de faire celui qui était le plus juste. Pour Thomas. Pour elle. Avant son départ pour l’école, son père lui promit qu’il ferait tout de son ressort pour l’aider à se dépêtrer de sa situation précaire. Deux longues années s’étaient écoulées depuis cette promesse.

    -Elea, reviens à la maison. Tu nous manque. Tu me manque.

    Lors de son entrée à Synchronicity, Elea s’était résolue à tout recommencer à zéro. À oublier, pour un moment, ce qu’elle avait fait et embrasser l’avenir. Elle s’était d’ailleurs assez bien adaptée aux élèves (même s’il lui arrivait de se bagarrer avec certains d’entre eux…meuuuh sinon c’est l’amour fou!), à l’ambiance de l’école, aux professeurs…Néanmoins, elle continuait à désirer qu’un jour elle puisse toucher un autre être humain sans que celui-ci ne tombe dans les vapes. D’ailleurs, aucun élève ne connaissait son don. Ils en avaient conclu qu’elle faisait partie de ceux qui n’avaient pas encore découvert la nature de leur pouvoir. C’était mieux ainsi.

    -Moi aussi, Tom. Moi aussi.

...


NOM : Prince
PRÉNOMS : Eleonora Lucius, mais tout le monde l’appelle « Elea » et elle a hérité de son grand-père son deuxième nom « Lucius ». Ouaip, son père y tenait vraiment!
ÂGE : 17 ans
SEXE : It’s a girl!
NATIONALITÉ : Américaine, issue d’une petite bourgade insignifiante en Alaska.
CLASSE DÉSIRÉE : Summerers
ANNÉE : A survécut à sa 1ère année et entame sa 2ième








Dernière édition par Eleonora L. Prince le Mar 16 Aoû - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri F. Morstorm

avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: ♣ The world may NOT need me but, I need the WORLD ♣    Mar 16 Aoû - 18:13

Bienvenuuuuuuuuuuue o/
AH. EUH. ALORS.
UNE SUMMERER, YEAHHHHHH ON EN MANQUE Very Happy

Sinon, pour le pouvoir, il me parait un peu gros. Il faudrait faire un choix dans ce qu'elle absorbe : Soit l'énergie vitale, soit le pouvoir, soit les souvenirs, m'enfin, un seul truc quoi, parce que tout c'est... trop. En plus ça élimine pas mal de pouvoirs pour les autres donc à toi de voir laquelle de toutes ces caractéristiques tu préfères garder Wink

SINON LES LCUBS LULZ ..
Euh.
Journalisme ? Glisse ? Sport ? A toi de voir ! Very Happy

ENCORE BIENVENUUUUUUUE ET TU ES PROCHE DE LA VALIDATION Very Happy



« Imagined that from the outside. I was scared, as much as Ron in Harry potter in front of spiders. I didn't know how I had to act. My all body hurted. I didn't succeed to think. Crying, I went against her. Crying, I apologized in a murmur. Crying, I kissed her. » ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuutsu.tumblr.com/
Eleonora L. Prince

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: ♣ The world may NOT need me but, I need the WORLD ♣    Mar 16 Aoû - 19:06

WÉÉÉÉÉ MEeeerciii pour l’accueil Very Happy

Bon, alors je dois admettre que le pouvoir était un ‘légèrement’ (ou mm trop) intense (hehe moi avec mon penchant pour les gros pouvoirs invincibles *.*)! M’enfin, j’ai changé tout ça! Mon perso ne va désormais qu’absorber les pouvoirs des autres! Razz

Quant au Cluuubbbzzz, huummmm, je dirais le Club de journalisme (bizouilllle ça risque d’être drôle çaaa) et le club de sports (faut bien qu’elle bouge un peu la p’tite! ^^)

Baaaah sinon, j’espère que le reste est okkk Very Happy


Dernière édition par Eleonora L. Prince le Mar 16 Aoû - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri F. Morstorm

avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: ♣ The world may NOT need me but, I need the WORLD ♣    Mar 16 Aoû - 19:27

Ok ok ça marche petite poupée ~

Bienvenue o/
Tu es VALIDÉE !



« Imagined that from the outside. I was scared, as much as Ron in Harry potter in front of spiders. I didn't know how I had to act. My all body hurted. I didn't succeed to think. Crying, I went against her. Crying, I apologized in a murmur. Crying, I kissed her. » ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuutsu.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♣ The world may NOT need me but, I need the WORLD ♣    

Revenir en haut Aller en bas
 
♣ The world may NOT need me but, I need the WORLD ♣
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» décaper de la résine?
» Forgeworld pas cher!
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Synchronicity :: Ams Tram Gram :: Présentations&Folie :: Dossiers complétés-
Sauter vers: