AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Ven 26 Aoû - 21:46

    Un simple petit malaise, une simple incertitude. Une petite graine, petite idée refoulée qui s'est implantée dans ton cerveau, l'a envahi, t'as englouti. Ce genre de moment qui ressemble à un cauchemar, mais ces ongles, ses ongles plantés dans sa chair te ramène bien vite à la réalité. Ce n'est pas un rêve, elle est bien là, éveillée, et cette marque rouge sur sa peau qui ne partira pas dans la prochaine heure alors qu'elle decrispe sa grippe sur son poignet. Cette marque pour lui rappeler qu'elle ne peut fuire comme elle l'aimerait tant. Elle ne peut fuire dans ses songes. Alors autant fuire de ses pas.

    Kacey croise des rires, des pleurs, des cris, des murmures, sans y préter attention. Des regards, des talons qui claque, mais elle ne les voit pas, ne les entend pas. Elle file comme une hirondelle au milieu de cette foule sans lui accordé le moindre coup d'oeil. Mais un regard bleu, une jupe un peu trop courte, un éclat de cheveux bruns. Cassie. Elle la fuit elle aussi, fait comme si elle ne l'avait pas vu et continue son chemin. Elles sont au milieu d'un couloir de toute façon, ce n'est pas comme si elles partagaient un verre à une soirée.

    Son pas devient presque celui de la course lorsque les élèves se dispersent et qu'elle se retrouve seule sur son chemin. Kacey a une destination bien précise en tête. Une où elle sera sure de rester tranquille, de pouvoir être seule, de s'enfermer de la réalité. Un endroit qui a accroché sa curiosité mais que beaucoup semblent pourtant renier. Le grenier. Et elle évite ces quelques élèves rouges qui retournent à leur salle commune. Et elle atteint enfin la porte voulue, s'arrête un instant pour la contempler, et la pousse doucement. La refermant rapidement derrière soi.

    Et le voilà ce lieu de songes, pas aussi poussiéreux que tu t'y attendais, des malles vides, des objets perdus jonchants le sol. Et elle-même s'y laisse tomber, après quelques pas, sur ce parquet. Dur. Trop dur. Elle ne peut s'évader. Y échapper. Sa réalité. Rien de nouveau, rien qu'elle ne savait pas avant. Cette simple pensée qu'elle ne peut rien y faire. Avoir confiance en soi, elle le pouvait. En les autres, elle essayait. Elle avait essayé. Elle essayait toujours. Mais on ne peut demander à la souris de manger le chat. Allongée sur le sol, elle soupira et ferma les yeux. Oublie, oublie tout ça, endort toi si tu veux, mais calme toi, il ne te sers à rien de réflechir à tout ça.


I have been here many times before
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Beliakov

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Ven 26 Aoû - 22:39


Why don't you open your blue eyes?
    Perdu dans les bras de Morphée, le craquement du plancher t’avait tiré de ta torpeur. Tu n’étais plus seule dans ce petit havre de tranquillité où tu avais décidé de faire une petite sieste. Loin de tout. Loin du monde. Tes longs cheveux blonds rependu sous toi sur le parquet, tu t’étirais en silence en reprenant doucement pied dans la réalité.

    La raison de ton exil dans cette pièce au final très peu fréquentée était plutôt simple. Tu avais reçu une invitation anonyme pour un rendez-vous dans la tour des amoureux. Tu avais souris en lisant le petit mot glisser dans tes affaires, surement par un messager, stupide cupidon. A moins que ce ne soit qu’une mauvaise blague. Quoiqu’il en soit, tu ne jouais pas à ça. Les proies déjà ferré, ça ne t’intéressait pas le moins du monde. Encore moins les idiots qui croyaient aux superstitions naïves d’une promesse d’amour éternelle. Foutaise. C’est pourquoi, tu étais resté en compagnie de Cassandre, comme à ton habitude, en vue de tous et de toutes jusqu’à une heure avant l’heure H. Tu avais rejoins le 5ème étage. Tu le savais, tu savais qu’il t’observerait. Tu lui laissais l’illusion, l’espoir de croire que c’était pour lui que tu montais. Se bercer d’illusion est le meilleur moyen d’être déçu. Tu avais finit tes pas dans ce grenier où tu avais finis par t’assoupir sous la chaleur du soleil qui frappait le toit juste au dessus de toi.

    Mais à présent, tu n’étais plus seule dans ta cachette. Bien que tu doutais que l’autre est remarqué ta présence. Avec une certaine précaution, tu te redressas prenant garde à ce que ta jupe reste à sa place et tu jetas un petit coup d’œil vers la porte pour voir qui était l’intrus. En l’espace d’un bref et même instant, ton regard d’azur s’agrandir avant de se fendre légèrement, laissant tes lèvres s’étirer dans un fin sourire de prédateur. Kacey. Petite Kacey. Précieuse Kacey. Faire valoir de la grande Cassandre, princesse à coté d’une reine. Et pourtant, la brunette pouvait avoir bien plus de charme que son amie fêtarde. Ca ne t’avait pas échappé, n’est-ce pas Casey. Toi qui voyais tout. Toi qui ne loupais rien.

    Et finalement, la situation devenait des plus délicieuses. La charmante Faithbee, le souffle court, les joues roses d’avoir couru, ses cheveux un peu défait. Elle était à croquer. Une opportunité sans précédent. Attirer cette fille vers toi. Ce faire-valoir qui était un soutient, un tuteur à la grande Cassandre aux belles résolutions. Une paire de soirée dont la diva se séparait rarement. Et si toi, tu arrivais à lui prendre, à gagner sur ça. A nouveau ce sourire sur tes lèvres.

    Tu te redressas plus franchement, te laissant à sa vue, tapant doucement tes vêtements couvert d’une fine pellicule de la poussière omniprésente dans cette pièce. Tu ne sais pas ce que Cassandre à pu dire de toi. Surement pas du bien. Mais tu ne sais pas ce qu’elle pu lui dire à elle. Alors tu te rapproches, avec précaution, tu te mets à son niveau, juste assez loin et pas trop près. Tu la regardes se perdre dans le silence de la pièce que seules vos deux respirations couvrent.

    « Tu m’as l’air bien tourmenté, Kacey. » finis-tu par dire, rompant le silence d’une voix douce. Trop douce. Trop discret. Et ce sourire. Bien trop gentil. « Je pensais être la seule à avoir envie de m’évader aujourd’hui, mais je me suis trompée. »

    Pointé ce qui vous rapproche. Eviter ce qui vous éloigne. Un sourire. Cette proie n’est pas candide. Cette proie n’était pas facile. Mais c’est une pièce de choix. Quitte à devoir recourir aux grands moyens, tu as bien l’intention de marquer ce point face à Cassandre. De gouter à ce sérieux. De faire tomber des défenses trop bien dressées. Doucement. Avec patience. Tu as envie de voir ces grands yeux s’ouvrirent sans être froid et vide. Tu as envie de gouter à ce défi.

    Tu as bien fait d’éviter ce rendez-vous ennuyeux. A croire que les coïncidences ne font pas parties de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Ven 26 Aoû - 23:09

    Elle ne resta pas bien longtemps allongée cependant, car déjà elle n'était plus seule. Kacey, toi qui voit toujours tout, étais-tu à ce point troublée pour ne pas la remarquer ? Alors elle se redresse, sans prendre la peine d'arranger ses cheveux décoiffés, encore décoiffés, encore plus décoiffés que d'habitude. Le souffle cours, le regard froid, elle toise cette blonde, cette Winterhood, ce sourire et ces yeux bleus. Elle se rappelait l'avoir croisé de nombreuses fois en compagnie de Cassie dans les couloirs. Mais n'avoir jamais parlé avec elle. Mais elle s'en mefiait. Peut-être trop, peut-être pas assez. Ce sourire doux, ces mots compatisants, soufflés comme un charme, cette gentillesse, cette pureté....

    Elle se relève, fait quelques pas en arrière, pour s'éloigner alors que l'autre s'approche. Etrangement elle ne se sent à son aise en ce lieu, en cette présence, comme si elle était tombée au milieu d'un piège. Et elle fixe ces yeux bleus, tentant de cacher sa respiration lourde, de rester impassible. Malgré le tourment qu'elle venait de subir, et le mal-être qu'elle ressentait à l'instant. Les regards se soutiennent, l'un amusé, l'un appeuré, et pourtant aucune des émotions n'est affichée. Elles se ressentent tout simplement, bien trop évidentes, et pourtant invisibles.

    Mais Kacey arrive à se calmer, le soulevement de sa poitrine ralentit alors que son souffle reprend son rythme, son regard retrouve son tranchant, ses lèvres fermement serrées l'une contre l'autre. Et elles se regardent, toujours, et elle ne répond pas. Il n'y a rien à répondre. Elle ne la connait pas, mais ne veut pas la connaître. Cependant, cruelle curiosité, pourquoi toujours là lorsqu'il ne le faut pas ?

    « Comment connais-tu mon nom ? »

    N'était-ce que le nom ? Que savait-elle exactement ? Etait-ce des rumeurs, de simples ragots, bien qu'ils n'en existe que peu à son sujet ? Ou en savait-elle plus ? Est-ce que Cassandre lui aurait dit des choses ? Non Kacey, ne perd pas confiance, crois en ton amie. Mais peux-tu croire en qui que ce soit. Même elle qui te ment aussi souvent. Oh non ce n'est pas le moment, ne replonge pas dans ton tourment, soutien encore ce regard, aussi longtemps qu'il le faudra. Et dépêche toi ensuite de t'enfuir, avant qu'il ne soit trop tard ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Beliakov

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Ven 26 Aoû - 23:57

    Tu l’as vois se lever. S’éloigner. Un chaton apeuré. A la fourrure ébouriffée. Tu ne pu retenir un rire. L’un de ses rires presque innocent et si naturel. L’un de ses que tu donne d’une voix clair et cristalline. Tu restes calme, même face à cette méfiance. Elle est encore plus pure que tu n’aurais pu le croire. Encore plus naïve. Encore plus manipulable. Ses paupières ne couvrent plus ses yeux bleus et pourtant. Tu as l’impression qu’elle ne voit pas. Qu’elle regarde sans voir. Peut-être qu’elle n’a pas envie. Ce regard froid. Peut-être voit-elle au contraire bien plus.

    Tu ne tentes pas de nouvelle approche et te contente de t’accroupir. Dans un équilibre parfait. Entre elle et la sortie. Tes longs cheveux touchant presque le sol derrière toi, tu lèves un peu la tête pour la regarder, souriant toujours. Tu laisses une expression un peu gênée se glisser dans se sourire alors que ta voix résonne à nouveau entre les cartons, douces et rassurante. Comme tu sais bien le faire pour mettre en confiance. Comme cette actrice née que tu es. Ce rôle d’une vie. Celui de l’improvisation d’une scène.

    « Désolée, je t’ai fais peur. Ce n’était pas voulu. » t’excuses-tu avec sincérité mais surement pas pour les bonnes raison. « Je suis souvent avec Cassandre. C’est comme ça que je te connais. Il lui arrive de parler vaguement de toi de temps à autre. ».

    Posant ton coude sur l’un de tes genoux afin d’avoir un appui solide dans l’idée de reposer ton menton dans le creux de ta main, tu continuas d’observer la petite brunette apeurée qui avait finit par se draper à nouveau de sa froideur et sa méfiance caractéristique. Et puis, comme pour éviter à un silence angoissant de s’installer, tu repris rapidement la parole, décidant de lui donner l’occasion de se sentir moins à nue. L’illusion d’un équilibre d’information.

    « Ce n’est pas très juste que je connaisse ton nom et pas toi le mien. Je m’appelle Casey Beliakov. »

    C’était un début de victoire. Bien que prévisible, Cassandre n’avait même pas prit la peine d’avertir ne serais-ce qu’un peu cette fille à ton propos. C’était à la fois une erreur de sa part et une aubaine pour toi. Elle aurait pourtant du savoir que tu étais à l’affut de tout. Comme n’importe quel Winter. Rien n’était laissé au hasard et tout était propice à être utiliser d’une façon ou d’une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Sam 27 Aoû - 13:38

    Ce rire ne lui plait pas beaucoup. Kacey déteste qu'on se moque d'elle, que ce soit une impression ou non, et ses sourcils se froncent légerement. Pouvait-elle baisser sa garde ? Pouvait-elle croire en ses sourires, ses mots doux, croire que ce n'était pas une simple mise en scène ? Alors qu'elle se place entre elle et la sortie, comme si elle le faisait exprès, elle l'avait surement fait exprès. Et Kacey n'était toujours pas plus rassurée.

    « Désolée, je t’ai fais peur. Ce n’était pas voulu. »

    Ce ton condéscendant, pourtant sincère, mais toujours cette impression qu'elle ne fait que ce moquer. Que jouer. Ce qu'elle fait surement. Et elle le confirme, qu'elle traine souvent avec Cassandre, comme Kacey s'en doutait. Peut-être pouvait-elle lui faire confiance, si Cassie lui avait parlé d'elle ? .... Et enfin un nom, Casey Beliakov. Un nom qui sonnait familier à ses oreilles, sans qu'elle puisse savoir où elle l'avait déjà entendu.

    Alors, instinctivement, Kacey se détend, ne se crispe plus. Ses épaules s'abaissent un peu, son regard se fait moins dur. Elle n'est plus sur la défensive. Du moins bien moins qu'avant. Et elle brise ce regard échangé, baladant le sien aux alentours de la pièce, mais il n'y a rien d'autre, personne d'autre. Elles sont seules, ici, toutes les deux, sûrement loin l'une comme l'autre d'être à la recherche de compagnie, et pourtant les voilà ensemble. Et Casey ne semblait pas vouloir la laisser partir. La seule chose qui restait peu rassurante dans cette situation...

    « Je ne te dérange pas ? ... »

    Cette question n'était pas vraiment par politesse contrairement à ce qu'il semblait. Juste un indice, elle pouvait partir, mais encore là tout dépendait de Casey. Elle jouait dans la paume de sa main, se sentait faible, et elle détestait ça, mais peut-être que la jeune blonde n'avait pas tant de mauvaises intentions ? .... Elle n'était toujours pas en confiance, toujours pasà son aise, mais là encore tout dépend de la Winter, de ce qu'elle choisira de dire, de faire.


Dernière édition par Kacey V. Ethelan le Dim 28 Aoû - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Beliakov

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Sam 27 Aoû - 15:43

[Pardon, c'est un peu nul... J'ferais mieux à la prochaine ;;]
    Et tu la vois se détendre. Prendre confiance. Laisser tomber doucement ses défenses. Un peu comme une enfant rassurée ou presque. Tu l’observe, tu lis le moindre de ses gestes. Son regard qui vagabonde dans la pièce, incertain. Vous êtes seule. Tu le sais parce que tu as bien pris soin de l’être lorsque tu es arrivé et que personne d’autre qu’elle n’a troublé ton repos. Seules, au milieu de ces souvenirs en pagaille. Il y avait une atmosphère apaisante et plutôt chaleureuse qui semblait régner, s’imposer même, dans cette pièce. Peut-être du au rayon du soleil qui tapait juste au dessus. Peut-être à cause d’autre chose.

    Même toi, tu étais plutôt détendu. Joueuse mais détendue. Ce qui ne semblait pas être le cas de ta camarade. Pianotant de façon stressée sur la paume de sa main, elle finit par prendre la parole, s’inquiétant de savoir si elle te dérangeait. Façon détournée de manifesté surement son envie de partir. Comme la plupart des gens qui venaient ici, elle souhaitait surement être seule. Comme toi qui avait cherché à t’isoler. A présent, il fallait au moins lui faire passer pour un temps l’idée de s’éclipser. Ce qui n’était pas une mince affaire. La plupart du temps où tu avais pu la voir, la croiser, elle se mettait en marge. Ou se contentait de rester près de Cassandre. Suiveuse. Solitaire. Une personne bien trop gentille à ton gout pour trainer avec la fausse diva.

    Alors tu prends un air un peu gêné, fait passer tes cheveux devant pour les laisser reposer sur tes jambes.

    « Tu ne me gênes pas du tout, au contraire. J’essayais juste d’éviter quelqu’un et je me suis assoupis. »

    Des mots vrais. Une expression peut-être un peu moins. Tu cherches à lui donner envie de rester. Tu voudrais lui faire comprendre qu’elle ne risque rien à être ici avec toi. Même si c’est faux. Même si ce n’est qu’une illusion. Elle n’a pas déjà tenté de quitter la pièce. C’est qu’elle ignore encore qui tu es. Un nom parmi dans d’autre.

    « Est-ce que… ca t’embêterait de rester un peu ? »

    Une demande qui surprend. Un ton plus faible. Un sourire à peine dessiner, comme gêné et mal à l’aise. Comme étouffé d’une timidité que tu n’as jamais éprouvée. Simplement si bien imité. Elle se détend. Elle laisse ses aprioris. Petit à petit. Pas à pas. Tu n’es pas si mauvaise dans le fond. Juste si bonne comédienne. Tu sais jouer aussi de tes airs encore fragile. Si peu hautain. Quand tu le veux bien. Si être une salope marche avec les hommes, c’est bien l’inverse qui a tendance à faire céder les filles. Sauf les Winter. Mais les Winter sont trop fière pour se laisser dominer. Trop fière pour tendre une main pour aider. Trop fière pour l’intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Dim 28 Aoû - 0:34

    De nouveau elle était trop gentille, trop franche, et contrait tes allusions avec un tact hors du commun. De manière inégalable, irréprochable, et surtout inévitable. Elle répondait à une question et en soulevait d'autre. Qui était cette personne qu'elle essayat d'éviter ? Une question que Kacey ne poserait pas. Parce que ce n'était pas sa place, et au fond ce n'était pas bien important. Sûrement quelqu'un qu'elle ne connaissait pas, pour une raison qui ne la concernait pas, rien qui ne doive suciter sa curiosité malsaine. Et Casey plaça alors ces derniers mots pour l'enchainer.

    « Est-ce que… ca t’embêterait de rester un peu ? »

    A la vérité vraie ? Elle n'en savait rien. Mais si elle devait donner un oui ou un non, à l'instant présent, elle aurait dit oui. Être son habituelle vipère sèche, celle qu'elle montrait aux yeux des messieurs dames tout le monde, où être la jeune fille polie et réservée qu'elle était avec ceux qu'elle connaissait un peu plus ? Elle n'avait vraiment rien contre Casey après tout, et puis elles venaient tout juste de se rencontrer...

    En toute réponse, elle s'assit, de manière détachée, comme si c'était ce qu'elle comptait faire depuis le début de toute façon. De nouveau elle regarde autour d'elle, stupide Kacey, mais c'est tout ce qu'elle pouvait faire si elle voulait ne pas regarder Casey. Bien sûr ses yeux finirent par se reposer sur la demoiselle blonde. Un air d'hésitation dans ses yeux. Elle marqua une pause, regarda de nouveau autour d'elle, se balancant très légerement d'avant en arrière.

    « Dis .... »

    De nouveau de l'hésitation. Une timidité dans sa voix qui lui était peu familière. Dans un sens la présence de Casey lui était un peu intimidante. Elle était trop grande, trop ... trop, tout simplement, à côté de la petite Kacey, la banale Kacey. Mais l'hésitation venait plutôt de la question qu'elle tentait de poser. Devrait-elle vraiment, ou ferait-elle mieux de ne pas en parler ? Et il suffit d'un regard dans ces beaux yeux bleus pour que ses doutes se renforcent et se brisent à la fois, un simple soupir avant qu'elle ne se lasse aller, qu'elle ne laisse couler.

    « Elle est comment, Cassandre, dans la vie de tous les jours ? .... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Beliakov

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Dim 28 Aoû - 13:13

    Et tu la vis s’assoir. Ce geste fut gratifié d’un mince sourire que tu ne cherchas même pas à masquer de gentillesse. C’était une expression de contentement, de victoire. De toute façon, elle semblait prendre un soin tout particulier à éviter de croiser le bleu de tes yeux. Et tu l’observais. Tu t’interrogeais. Sur tellement de chose. C’était une proie délicieusement charmante que tu avais devant toi. Et pourtant. Pourtant. Tu ne comprenais pas. Pour quelle raison elle était si proche de Cassandre. Si distante. En soirée, elles étaient une paire. L’une faisant de l’ombre de façon bien injuste à l’autre. Mais la journée. Elles n’échangeaient même pas les salutations de rigueurs. Beaucoup d’habitué des soirées débridé auquel Cassandre trainait Kacey ne faisait même pas attention à ça. Beaucoup ne remarquait qu’à peine la jeune femme un peu négligée que pouvait être Kacey la journée. Même toi, tu n’avais pas vraiment fait attention. La croisant sur le chemin du club de journalisme. Au détour d’une étagère. Par simple hasard. Coïncidence.

    Et sa voix résonna à nouveau. Hésitante. Timide. Elle n’avait plus ce regard froid qu’elle pouvait arborer lorsqu’elle déambulait dans les couloirs. Cet aura qui interdisait à quiconque d’oser approcher. Toujours méfiante mais si fragile. Tu fis preuve de patience, alors qu’un combat de titan semblait avoir lieu dans la conscience de la jeune fille. La curiosité. Même les personnes les plus sages en sont victimes. C’est le propre de l’humain. Un soupir. Elle a prit sa décision et termine sa phrase avorté, ce simple mot d’amorce.

    « Elle est comment, Cassandre, dans la vie de tous les jours ? .... »

    C’était une question inattendue. Tu ne peux retenir une expression on-ne-peut-plus étonnée. Pas faux semblant. Pas de masque. Juste l’expression d’un sentiment si inattendu que tu n’avais pu le retenir. Tant d’innocence dans cette question. Une question dangereuse. Surtout quand on te la posait à toi. Toi qui la détestais. Toi qui riais avec elle en rêvant de la trébucher et tomber. Tomber de son piédestal. Briser sa couronne. Se briser la nuque.

    « Hum… Et bien, je dirais qu’elle est la même, la musique en moins. »

    Et tu ris. Parce que c’est vrai. Cassandre est égale à elle-même. Toujours. Tout le temps. Ton regard se pose alors sur Kacey. Sur ta proie. Un regard indulgent. Tu souris à nouveau à cette fille qui s’interroge. Qui voudrait savoir mais qui a peur de savoir. Et tu as envie de jouer là-dessus. Sur cette peur. Sur ce doute. Parce que personne ne sait jamais ce qu’il en est de Cassandre. Tu l’imites, t’asseyant sur le parquet tiède et poussiéreux. Sans te rapprocher de trop. Pour ne pas effrayer ce chaton sauvage. Ce chaton curieux.

    « Toi par contre, tu changes beaucoup entre le soir et la journée. C’est un peu dommage, tu es plutôt jolie, au moins autant que peut l’être Cassandre. »

    Et là, tu ne mens pas. Cassandre est désirable. Cassandre est vulgaire. Cassandre est belle autant qu’elle est laide. Mais la petite brunette qui se tient, incertaine et mal à l’aise en face de toi, elle a une autre forme de beauté. Celle qui surprend. Celle qu’on n’attend pas. Celle qui se révèle plus franche. Plus naturelle. Celle que tu avais peut-être eu, toi aussi, il y a longtemps. Cette fraicheur que tu avais perdue. Celle que Cassandre avait souillée. Trainer dans la boue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Dim 28 Aoû - 17:40

    Une réponse neutre, à laquelle tu ne t'attendais pas. Une simple phrase, sans trop de détails, ponctuée d'un rire. Aucun pessimisme ni optimisme ci, peut-être beaucoup de sous-entendus en revanche. La Cassandre des soiées, la drageuse flamboyante, elle ne la connaissait que de loin, et au fond ça ne l'étonnait pas qu'elle soit la même dans les couloirs. C'était même plutôt rassurant dans un sens, de savoir qu'elle n'avait qu'un masque. Kacey aurait peut-être même répondu à ce sourire s'il était dans ses habitudes de sourir, mais elle arrêta de la fuir du regard, se montra plus attentive,plus apaisée une fois encore.

    « Toi par contre, tu changes beaucoup entre le soir et la journée. C’est un peu dommage, tu es plutôt jolie, au moins autant que peut l’être Cassandre. »

    Et cette remarque la surprend, lancée ainsi, si incousiament, si innatendue. Peut être que ses joues rosissent un peu, mais elle ne s'en rend pas compte. La gêne ressentie est pourtant évidente, on lui fait rarement des compliments, surtout aussi spontanément, quoi de plus normale de s'en sentir embarassée ? Même un peu flatée. Et surtout que répondre à ce genre de déclaration ? Il est vrai que Kacey changeait beaucoup entre les soirées et son quotidien, mais après tout elle ne tenait pas à se faire remarquer plus que ça. Juste tenir les autres à distance. Et elle ne faisait pas parti de ces filles qui passaient des heures dans la salle de bain le matin à se pomponer, elle considérait ça plus comme une perte de temps qu'autre chose.

    « Merci... Mais je ne vois pas en quoi c'est dommage. »

    Dommage de ne pas plus se soigner, de mettre ses formes en valeur pour que certains plus mieux matter ? Elle n'était pas de ce genre là. Mieux vallait un bon pull confortable à un décolleté plongeant, et un jean pas trop moulant à une mini jupe. Sans compter les baskets bien plus pratique que les escarpins.... Pas très girly la Kacey, contrairement à sa meilleure amie, contrairement à son interlocutrice, contrairement à la plupart des filles, ici et ailleurs ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Beliakov

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Dim 28 Aoû - 22:56

    Elle n’eut ni l’air déçu, ni même surprise par ta réponse à propos de Cassandre. Après tout, qui l’aurais été. Personne. Et à l’instant. Tu t’en moquais. Parce que le regard enface de toi qui te fuyait maladroitement, te fixe maintenant. Elle laisse tomber une à une les défenses qui te sépare d’elle. Qui la rende un peu plus vulnérable à tes mots. A tes douces paroles. Si elle n’avait pas été aussi proche de l’autre peste, tu aurais presque pour t’attacher à cette jeune femme aussi candide et naturelle qu’une enfant dans ce monde sans pitié. Et tu comprends pourquoi Cassandre la garde. Et tu détestes un peu plus cette garce.

    Kacey affiche soudain un vague air surpris. Tu la vois rougir. Et tu prends un peu sur toi pour ne pas te mordre la lèvre. D’un air un peu trop avide. Pour ne pas l’effrayer alors que la situation s’améliore. Rougir pour si peu. C’était vraiment la marque de fabrique des filles un peu trop prude. Pas assez expérimenté. Ca avait quelque chose d’adorable et de terriblement tentant. Même dans sa façon de remercier, avec franchise et incompréhension. Bien sûr que c’était dommage. C’est presque à croire qu’elle ne fait volontairement pas d’effort. Pour ne pas attirer les regards. En vain. Parce que même avec ses cheveux en bataille. Même avec ses vêtements détendus cachant ses formes féminines. Même avec tous ces artifices, elle garde un léger charme.

    « Je sais exactement ce que tu te dis. Que tu n’aurais pas la patience de passer des heures à t’apprêter. » finis-tu par dire, avec un léger clin d’œil complice avant de rire légèrement et d’enchaîner « Non, non. Je ne lis pas tes pensées. Je vais te révéler un petit secret. Je ne passe pas plus de 10minutes à me préparer le matin. »

    Sur le ton de la confidence, tu t’étais rapproché, juste un peu. Comme pour lui dire ce secret. Comme s’il s’agissait d’un secret inavouable. Tu te laissais prendre à un jeux trop enfantin qui ne te ressemblait pas. Et tu faisais de moins en moins semblant. Tu lui parlais, au fil des minutes, avec plus de naturelle.
    Et en plus, ce n’était pas un mensonge. C’était une révélation des plus inutiles mais c’était la stricte vérité. Et même, le plus long dans ta préparation était sans le moindre doute de brosser tes longs cheveux qui avaient la fâcheuse tendance à faire de gros nœuds. Tes tenues légères n’étaient pas uniquement là pour allumer les regards –bien que ca ne soit pas un bon avantage- mais seulement parce que c’était bien plus confortable pour toi, qui avait tendance à ne pas supporter d’avoir chaud. Tes chaussures, même si ce n’est que très rarement des baskets, étaient principalement des bottes ou bottines. Les escarpins avaient tendance à mettre bien trop à mal tes chevilles pour que tu t’amuses à en porter.

    « Tu n’es pas forcement obligée d’être tiré à quatre épingles pour être plus jolie. Ni même à porter des mini jupes. » ajoutes-tu d’un air certain avant de terminé. « D’ailleurs, je ne pense pas que ca t’irait. Trop vulgaire. »

    Vulgaire. Tu l'étais. Tu le savais. Mais tu t'en moquais. Ce que les autres pensaient de toi. Ce qu'il pensait savoir de toi. Ca te passais quinze lieux au dessus de la tête.
    Tu restas, l’air pensif, cherchant quel genre de vêtements serait le plus indiqué. En tout cas, le premier pas à faire serait surement de brosser cette tignasse emmêlée qui semblait bien plus rebelle que la fille qui la négligeait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Mer 31 Aoû - 16:12

    Kacey avait du mal à être rapidement en confiance, ç'avait toujours été le cas. Sa mauvaise volonté pour la chose n'aidait en rien. Le ton familier qu'employait Casey, ses clins d’œils, ses rires... Même le sujet abordé, tout donnait l'impression d'une conversation des plus ordinaires entre deux amies. Bien trop ordinaire. Entre deux presque-inconnues. Presque comme elle s'était sentie avec Cassandre les premiers jours, sauf qu'elle avait été curieuse par la vérité cachée derrière les mensonges de la jeune fille à ce moment. Et l'amitié s'était construite d'elle-même, bien qu'il y ait de nombreuses failles en son sein et qu'elle ne soit que lors de rares occasions.... Casey était différente. Ce qui l'intriguait le plus chez la jeune fille, c'est justement qu'elle même semblait curieuse d'en savoir plus sur la petite Faithbee. Et elle était tellement similaire à Cassandre, pourtant si différente. Encore plus opposée à Kacey que ne l'était sa meilleure amie.

    La jeune fille rentra doucement sa tête un peu dans ses épaules, comme si elle retournait dans sa petite carapace. Comparer ainsi Casey et Cassandre l’embrouillait plus qu'autre chose, et ne lui faisait que confirmer qu'au fond elle en savait peu sur celle qu'elle appelait sa meilleure amie. Elle était censée ne s'attacher à personne. Personne. Alors que faisait-elle ici, à bavarder aussi tranquillement ? Où était passée la vipère mordante ? Depuis quand se comportait-elle comme une gamine effrayée et timide ?

    « Je ne vais pas te déranger plus. »

    Et sans plus d'explication, elle se leva et épousseta à peine son jean, prête à partir, à redevenir Viper, celle que tous voyaient dans les couloirs, prête à s'isoler ailleurs, elle ne savait trop où, un endroit où elle ne pourrait se perdre, se montrer aussi vulnérable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Beliakov

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Mer 31 Aoû - 16:35

    Tu avais presque oublié ton but premier. Au final, c’était étrange mais tu te sentais à l’aise avec Kacey. Peut-être parce que tu savais qu’elle arriverait à faire la différence entre toi et Cassandre. Parce qu’elle devait connaitre la diva, la putain des Winter’ bien mieux que n’importe qui. Bien mieux que toi. Et puis, tranquillement, sournoisement, le silence s’installa. Tu n’y fis pas vraiment attention dans un premier temps. Mais tu avais finis par le voir. Tu la voyais s’éloigner de toi. Tu le vois, hein Casey. Elle se referme doucement. Donnant un coup de clé à chacun des verrous que tu avais réussit à ouvrir avec tant de facilité.

    Et ton sourire, plus naturelle, commença doucement à s’effacer en remarquant ce détail. Sans qu’elle ait physiquement reculé, elle s’éloignait. Derrière ses yeux bleus, d’un bleus semblable aux tiens mais plus pur, moins trompeur, tu le voyais. Elle remettait ce voile de froideur. Et tes intentions revenaient. Comme une défense. Comme un objectif à ne pas perdre de vue. Elle se leva d’un mouvement vif, déclarant qu’elle ne voulait pas te déranger d’avantage. Tapotant ses vêtements. Laissant voler un peu plus de poussière. Et dans un réflexe, tu t’étais levé à ton tour, avec un petit temps de retard. Ta main avait attrapé son poignet. Sans brusquerie. Simplement pour stopper son élan. Et tes lèvres s’étaient ouvertes.

    « »

    Qu’allais-tu faire ? La chose la plus humaine qui soit. Attends. Un mot. Et tu avais réussir à avorter cette demande. Tes lèvres se rejoignant en silence, sans qu’aucun son ne les ait franchit. De justesse. Et tu riais de toi. Intérieurement. Tu te moquais. Alors que ses yeux bleus t’observait, perplexe sans le moindre doute. Ta main tenait toujours ce poignet frêle. Et tu fit quelques pas pour te rapprocher. Un peu trop féline. Un peu trop toi. Cette Casey qui trainait avec Cassandre. Juste un peu trop. Toi.

    « Mais tu ne me déranges pas du tout. Restes encore un peu s’il te plait Kacey. »

    Sept, huit. Et le compte était bon. Six, sept. Jamais moins de cinq. Ton pouce glissa juste un peu sur la peau de la jeune fille. Si douce.
    Qu’avais-tu osé espérer Casey ? Qu’avais-tu eu l’audace d’imaginer ? Et tu te rapprochais encore. Elle pourrait toujours reculer. L’espace était bien une chose qui pouvait manquer ici, un obstacle arrêterais surement rapidement sa fuite. Tu devais te reprendre. Tu te le répétais. Tu n’étais pas comme Cassandre. Tu ne te laisserais pas attendrir par cette petite chose si mignonne sans ses artifices de reines des glaces. Cette petite chose sans défense qui se cachait derrière des livres et ses lunettes. Et ta main éloigna une mèche de son visage. Le tient surement trop près. Ta main toujours sur son poignet. Tes doigts sur sa peau douce. Tu pouvais sentir son pouls contre ta peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Mer 31 Aoû - 20:10

    Mais avant qu'elle ne puisse laisser tomber son voile, son capuchon, avant qu'elle ne puisse remettre ce masque, une main attrapa son poignet. Rien de brusque, aucune douleur, juste une emprise pour l'empêcher de s'échapper, de fuir comme elle s'y apprêtait. Ce contact soudain la surpris, peu habituée à être touchée par d'autres que Cassandre, peu habituée à être aussi proche de qui que ce soit physiquement. Et elle se rapprochait, dangereusement, et Kacey recula, par pur réflexe, à chacun de ses pas. Si vulnérable. Elle essaya de se dégager, sans trop de force mais suffisamment sèchement. C'était sans compter la force de Casey. Une petite caresse de son pouce la fit frissonner et elle recula de nouveau, jusqu'à ce qu'elle sente des cartons derrière ses genoux.


    « Mais tu ne me déranges pas du tout. Restes encore un peu s’il te plait Kacey. »

    Ces mots ressemblaient plus à un ordre qu'à une demande à ses oreilles. Et pour l'instant, elle n'avait d'autre choix que de lui obéir. Son cœur tambourinait dans sa poitrine, prise de panique, elle ne savait comment réagir. Tout s'était passé beaucoup trop vite, si seulement elle n'était pas venue ici, si seulement elle avait été plus rapide pour s'échapper. Elle n'avait aucune idée des intentions de Casey, mais se doutaient qu'elles n'étaient pas des plus innocentes. Peut-être que ç'avait été un piège depuis le début, qu'elle n'avait essayé de faire amie-amie que pour jouer avec elle. Et elle avait dansé dans la paume de sa main, comme une marionnette.

    Kacey se recroquevilla sur elle-même du mieux qu'elle pu en voyant cette main s'approcher de son visage, attendant les coups, se disant qu'elle pourrait juste attendre que la Winter ait fini, qu'elle n'en entendrait plus parler après... Les paupières serrées, elle ne rouvrit pas les yeux en sentant simplement une mèche de cheveux être écartée de son visage. Elle ne voulait pas la regarder, pas voir, ni savoir, ce qui allait se passer. Elle voulait juste fuir, se terrer six pieds sous terre, ou que quelqu'un vienne à son secours, vraiment n'importe qui. Et qu'elle lâche son poignet; où la peau commençait à brûler de ce contact inattendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Beliakov

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Mer 31 Aoû - 20:42

    Comme une enfant apeurée, elle reculait. Elle tentait de se défaire mais avec si peu de force. Si peu de volonté. Tu en avais tellement plus qu’elle. Sous tes doigts, le sang battait la mesure de sa peur. Tu le sentais. Elle ne savait même pas ce qu’elle craignait. Les coups ? Sans doute. Elle avait eu l’air de se crispé à l’approche de ta main. Comme si elle avait eu le pressentiment que tu allais frapper. Tu n’étais pas aussi vulgaire. Ce genre de traitement, tu en laissais le soin aux filles banales. Aux groupies des amants de la diva. Celle qui se plaisaient à enfermer les autres dans les toilettes, à les frapper à plusieurs. A jouer de leur don pour effrayer. Mais toi, tu n’étais pas comme ça. Tu n’usais jamais de ton don. Même pour la vengeance. Même contre Cassandre. Tu avais une morale tout de même. Différente de celle des autres mais une morale tout de même.

    Malgré le simple geste anodin que tu fis à son égard, elle ne rouvrit pas les yeux. Elle garda le bleu de ses iris voilé par ses paupières. Figé dans une peur primaire. A attendre. Que tout s’arrête. Que tout commence. Que quelqu’un vienne. Mais personne ne viendrait. Elle était à ta merci. Tu aurais pu tout aussi bien lui faire les pires sévices. Personne ne serait arrivé, sur son fier destrier blanc. Pour la sauver. La sauver de toi. La sauver de quoi ?

    Doucement, sans trop le faire sentir, tes doigts autour de son poignet se desserrent alors que ton autre main qui a éloigné la mèche passe doucement sur sa joue. Tu le savais. Sa peau, bien que sommairement entretenue était douce. Un délice sous tes doigts. Et tu restes où tu es. Proche. Trop proche à son gout mais juste assez au tien. Il ne manquerait pas grand-chose pour que vos nez se frôlent. Quelques centimètres. Une distance tentante. Celle qui te sépare encore de l’inaccessible si proche.

    « De quoi as-tu peur Kacey ? Je n’ai pas la moindre intention de te faire du mal… »

    Douce. Presque un murmure. Tu n’as pas besoin de plus pour qu’elle puisse t’entendre. Si proche. Trop. Pas assez. Et tu restes là. Ta main sur sa joue. Douce caresse. Rien de plus. Juste assez pour le moment. Tes doigts autour de son poignet ne retiennent déjà plus rien. Tu lui laisses le choix. Tu lui laisses croire. Tu veux voir. Tu veux savoir. Si elle avait le choix, que ferait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Mer 31 Aoû - 21:31

    Le silence était pesant, et elle n'osait ouvrir les yeux, regarder la réalité en face. Casey ne faisait rien. Et le temps passait, doucement, lentement, et rien n'arrivait. Bientôt la panique s'estompa, et sa peur se tarit. Elle sentait, doucement, peu à peu, la pression sur son poignet se relâchait. Et cette main qui vint se poser sur sa joue, la caresser. Elle ne comprenait pas. Qu'y avait-il à comprendre ? Devait-elle avoir peur, s'enfuir ? Être en colère, montrer les crocs ?

    « De quoi as-tu peur Kacey ? Je n’ai pas la moindre intention de te faire du mal… »

    Ce souffle sur son visage, si proche d'elle... Ce murmure à peine audible, et pourtant si clair à ses oreilles. Doucement, elle ouvrit ses paupières, et vos iris se firent miroirs de nouveau. La proximité lui apparut encore plus flagrante, et elle fit un pas en arrière, se prenant les pieds dans les cartons, tituba mais ne tomba pas. A peine plus éloignée de sa prédatrice qu'il y a quelques moments. Et elle la regardait, ne sachant quel masque porter, quelle émotion aborder. Simplement confuse par ce qui se passait. Et cette question qui lui brûlait les lèvres....

    « Alors que veux tu ? »

    Ses yeux ne fuirent pas son regard cette fois ci. Kacey voulait savoir la vérité. Était-ce une fois de plus parce qu'elle était proche de Cassandre ? Parce qu'elle était une cible facile ? Simplement parce qu'elle était différente ? Ce n'était même pas le pourquoi qu'elle demandait, mais le quoi lui même. La raison pourrait attendre, pour l'instant elle ne voulait que comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Beliakov

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Mer 31 Aoû - 21:54

    Tu l’avais laissé reculé. Tes mains avaient quitté sa peau. Mais tes yeux ne la lâchaient pas. Tu ne regrettais pas de ne pas avoir profité de la proximité. Le jeu n’en était que plus savoureux. Et pourtant, cette méfiance te laisser un petit arrière gout amer. Que tu t’efforçais d’ignorer.

    « Alors que veux tu ? »

    Grande question. Quand tu l’avais vu arriver dans la pièce, tu voulais la briser. Après avoir échangé quelques mots, tu avais simplement voulu parler, te rapprocher. Et maintenant ?

    « Et si je te disais que je ne savais pas ? Est-ce que tu me croirais, Kacey ? »

    Tu voyais le doute dans son regard. Et pourtant. Ni un mensonge. Ni une vérité. Tu savais ce que tu devais faire. Mais ce que tu voulais. Au fond, tu l’ignorais.
    L’improvisation ne te posait jamais de problème. Tu t’adaptais la majorité du temps et pourtant là. Tu avais finis par te laisser dominer par la situation. Pas par cette frêle jeune fille au regard défiant. Au regard curieux. Perdu. Et ta peau. Ce que voulait ta peau, c’était la chaleur de la sienne. Comme un caprice. Une envie que tu savais passagère. Tout comme ce picotement sur tes lèvres. Qui te disais de faire comme d’habitude. Ton corps tout entier avait finit par se faire à ce rôle. Casey. L’allumeuse. Tu étais cette fille là. Celle qui charmait. Qui séduisait. Qui tentait. Mais qui jamais ne cédait. Et tout ton corps avait finit par s’ancrer dans ce jeu. Par instinct. Luxure ou préservation. Envie ou protection. Peut-être que même toi, tu avais finis par ignorer ce que ce rôle était. Ce qu’il avait finit par te conduire à être.

    Et tu laissas un petit rire t’échapper. Tu riais de ta propre bêtise. Tu riais de cette soudaine pudeur que tu affichais face à cette Faithbees un peu trop effarouchée par ton attitude. Et tu avais envie d’aller plus loin. Voir jusqu’où sa recherche de la compréhension irait. Est-ce qu’elle irait jusqu’à te laisser faire ? Tu en doutais. Peu importait. Tu avais repris tes esprits. Tu n’avais pas besoin de tous ces doutes. Ton corps savait ce que tu avais à faire. Tu n’avais pas besoin de ta tête pour la suite des événements. Et tu repris ton avancée, féline, plus assurée.

    « Écoute-moi. »

    Pourquoi hésiter ? Tu étais là pour une seule chose. Ton objectif premier. C’était ça qui devait te guider. Tu ne comptais plus les mots. A quoi bon ? Tu n’étais pas du genre à forcer physiquement. Tes mots l’enchaineraient bien assez.

    « Reste-là. »

    Un. Deux. Et tu te rapproches. Tu ne l’as lâche plus du regard. Ta voix envoutante dessinant chaque injonction avec douceur, comme une douce litanie. Un sort contre lequel il est vain de lutter. Tu laisses glisser ta main de son épaule jusqu’au fil de son menton, ton pouce glissant doucement sur sa joue. Tu ne peux pas être plus proche.

    « N’ai pas peur. »

    Tu n’as pas lâché ses yeux. Ton front contre le sien. Ton nez effleurant le sien. Tout est si facile. Trop facile. Cette emprise est grisante. Tu n’en as jamais abusé et pourtant. A chaque fois, c’est un tel délice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Mer 31 Aoû - 22:20

    Une réponse sans en être une. Et un rire, de nouveau. La croire. Le pouvait-elle. Il y a une heure elles ne se connaissaient même pas, ne s'étaient que brièvement aperçu quelques fois dans les couloirs, sans se reconnaître, sans se connaître. Deux inconnues. Qu'elles étaient toujours... Et pourtant. Une simple discussion, quelques mots échangés, et déjà elles semblaient liées. Elle s’avança de nouveau, et Kacey fit un pas en arrière, poussant un peu plus les cartons, s'approchant un peu plus du mur. Ses deux mots cinglèrent étrangement à tes oreilles, et elle sentit une part d'elle lui échapper, ne plus la laisser vagabonder dans ses pensées, l'obligeait à garder son attention sur son interlocutrice. De nouveau, un pas en arrière. Kacey devina que Casey utilisait son donc, mais ne l'avait encore identifié. Et de nouveau elle sentit la peur monter en elle, ses yeux complètement inutiles dans cette situation.

    « Reste-là. »

    Et elle ne put plus reculer. Et elle comprit. Et elle voulu crier cette injustice, elle voulait reculer, reculer et s'enfuir, partir, mais elle ne la laisserait pas faire. Et l'angoisse formait une boule dans sa gorge qui la rendait muette. Et de nouveau une caresse, qui la fit frissonner, ce contact de cette peau étrangère qui la brûlait, cette joue qui semblait à présent lui appartenir.... Et leurs regards croisés, la panique dans le sien, perdue dans ces iris bleus ....

    « N’ai pas peur. »

    De nouveau tout bascula. Sa panique s'envola, son cœur s’apaisa, son corps ne reflétait plus ce que son esprit lui criait. Et bientôt il cessa, à son tour. Kacey n'avait plus peur. Il ne restait que l'incompréhension, le doute, et le vide de cette émotion effacée, par trois simples mots. Si elle n'avait rien dit, la Faithbee serait surement toute tremblante à l'heure qu'il est, de cette proximité, de cette impuissance. Mais il n'y avait plus que ce léger malaise, et cette certaine curiosité, cette attente qui l’étouffait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Beliakov

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Mer 31 Aoû - 22:58

    Tu l’avais senti trembler sous tes doigts. Tu l’avais vu paniqué. Et tu avais vu le charme s’opérer. Ta voix. Personne n’arrivait à y résister. Personne n’en avait jamais eu réellement envie. Toi qui agrémentais des parades de phrases trop longues. Tout le monde se laissait charmer lorsque tu te contentais de quelques mots. De phrase courte. Du charme de ta voix. Celle qui faisait ta fierté. Celle qui avait causé ta perte.

    Et pourtant à cet instant, tu avais chassé cette peur. Cette angoisse qui agitait les pupilles perdu de Kacey. Tu avais apaisé la belle en quelques mots. Tu étais aussi capable de ça. Tu ne faisais pas que forcer. Tu pouvais aussi effacer. Une douce illusion en réalité. Ou presque. Même toi tu ne le savais pas. En fait si, tu savais. Tu l’avais vécu. C’est ce qui t’avait conduit ici. A cet endroit. Dans ce grenier. Si proche des lèvres rose de la Faithbee. Ses lèvres qui tu effleuras l’espace d’un bref instant. Tu aurais pu faire ce que tu voulais à cet instant. Tu la voyais. Débarrasser de toute crainte, tu voyais l’attente bruler sa curiosité, comme un fer blanc.

    Et tu jouais. Tu en étais sure ? Tu étais entrain de te risquer. Ta main effleura la sienne du bout des doigts. Vos lèvres s’effleurent à nouveau alors que tu prononces quelques mots. Ultime.

    « Fermes les yeux »

    De quoi avais-tu peur Casey ? Ses iris bleus, que pouvaient-ils te faire ? Tu avais une part de toi. Cette petite voix. Celle que tu avais pu être. Celle que tu n’étais plus. Celle que tu pensais avoir tué. Elle était là. Toujours. Juste au creux de ton être. Et elle te faisait douter. Qu’elle se taise. Tu ne l’écoutais plus. Tu t’en moquais. Tu pouvais contrôler le monde avec ta voix. Tu ne te laisserais pas contrôler par celle du passé. Elle était là. Les yeux clos. Tu n’avais qu’à lui voler ce qu’elle laissait à ta portée. Et tu l’observas un bref instant. Elle qui te semblait si pur. Si naïve. Si… innocente. Et toi. Ta main sur sa joue. Cette main. Ta voix. Ton pouvoir. Ta supériorité.

    Et à cette pensée, ton estomac se noua. Ta supériorité ? Ce pouvoir. Ce don. Depuis quand l’aimais-tu autant ? Tu finis par éloigner ta main. Cette main que tu savais souiller par le sang. Ta voix. Charmeuse. Enjôleuse. Cette voix qui avait déjà effacé tant de choses. Des souvenirs. Une vie. Et maintenant ? Ton regard se posa sur Kacey. Pauvre enfant. Marionnette sous tes mots. Ta vanité. Ta soif de vengeance t’avait-elle vraiment poussé aussi loin ? Vengeance pour quoi ?

    « Idiote »

    A mi-mot. Des mots pour toi. Et doucement, ta main se posa à nouveau sur la joue de Kacey. Et tes lèvres s’approchèrent à nouveau. Se posant doucement sur son front.
    Cette guerre. Ce combat futile était déjà bien assez grotesque comme ça. Tu te refusais à être la première à causer des dommages collatéraux. A impliquer des gens qui n’avaient au final rien à voir là dedans. Et tu te trouvais idiote. Idiote.

    Doucement, tu fis un pas en arrière. Puis un autre. Ta main glissa de la joue de la jeune fille et ta chaleur se sépara de la sienne. Vos peaux se détachèrent de la douceur de l’autre. Tu gardais la sensation et le parfum de Kacey sur tes lèvres. Cet enfant que tu n’avais pas réussit à considérer comme les autres. Et tu comprenais. Pourquoi Cassandre la gardait près d’elle le soir. Loin d’elle le jour.

    « Cassandre ne saurait jamais la chance qu’elle a. »

    Murmurer. Moins audible pour celle qui se trouvait avec toi dans la pièce. Plus loin qu’avant. Trop loin. Si loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Jeu 1 Sep - 12:55

    L'incompréhension. Alors que Casey effleurait ses lèvres des siennes. Une fois. Puis deux. Puis deux mots. « Fermes les yeux » De nouveau un ordre qu'elle ne pouvait ignorer, auquel elle ne pouvait échapper. Et Kacey ne comprenait pas. Elle aurait compris si un garçon l'aurait taquiné ainsi, l'embrasser sans qu'elle ne le veuille, punition dure pour elle bien plus que pour d'autres. Mais elle n'aurait jamais imaginé qu'une fille lui ferait ce coup. Elle n'y avait à vrai dire jamais pensé, jamais trop réfléchi. Elle fuyait les relations. N'importe quelles relations. Personne ne s'aventurait aussi loin sur sa personne d'habitude. Jamais aussi physiquement. Et pourtant il n'y avait pas que cela. Car au fond, ce qui la brulait le plus, c'était pourquoi Casey s'était donné la peine de sympathiser, de l'amadouer, avec un pouvoir aussi puissant que le sien.

    Et derrière ses paupières closes, elle sentait la respiration irrégulière de la demoiselle sur son visage, les légères caresses du bout de ses doigts sur sa peau. La peur n'était plus, ne restait que ces questions, cette curiosité. Alors elle la laissait faire, se laissait être sa proie, entre ces griffes si douces.

    « Idiote »

    Un mot qui ne lui était pas adressé, et pourtant Kacey le sentit la toucher. Idiote que tu étais de te laisser ainsi manipuler, toi qui fuit la compagnie, qui a enfermé ton cœur depuis longtemps, toi qui seule possède la clé. Ne la laisse pas t'échapper. Mais alors qu'elle allait briser cette emprise, un baiser plus doux même que les caresses d'auparavant fut déposé sur son front. Empli de tendresse, de délicatesse. Et Casey s'éloigna, et Kacey rouvrit les yeux. Incompréhension, de nouveau. Elle se sentait déchirée. Ce que voulait Casey elle l'ignorait, la demoiselle elle-même clamait n'en savoir rien. Mais ses sautes d'humeurs, de la prédatrice féroce à la douce princesse, elle ne savait plus où donner de la tête. Elle ne savait en qui croire. Où chercher la vérité. Encore et toujours cette maudite vérité.


    « Cassandre ne saurait jamais la chance qu’elle a. »

    Kacey voulut parler, rétorquer n'importe quoi, se détacher de Cassandre pour une fois, se détacher de tout, de n'importe quoi. Elle voulu juste répondre, dire quelque chose, peu importe quoi, elle ne pouvait rester silencieuse après ce qui venait de se passer. Elle était blessée. Dans son amour propre, surtout, dans sa fierté. Et cette sourde colère n’apparaissait que trop bien dans ses poings serrés, son regard qui ne criait qu'une question, "pourquoi".

    Cette fois-ci elle n'hésita pas, débarrassée de ces ordres éphémères, elle avança rapidement vers la porte, détachant complétement son regard de Casey, la frôlant à peine en accédant à l'entrée devant laquelle elle se tenait. Et elle sortit de cette pièce, prête à ne pas y retourner, avant d'avoir oublier. Car pour le moment c'est tout ce qu'elle voulait, oublier cette blessure, ces questions, oublier Casey, oublier ce qui s'était passé. Personne ne tenta de l'arrêter sur le chemin du dortoir, bien décidée à se réfugier sous ses draps pour cacher les larmes de frustrations qui menaçaient de couler de ses beaux yeux bleus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Beliakov

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   Jeu 1 Sep - 14:29

    Elle ouvrit les yeux. Et son regard tu jugeais. Il t’interrogeait. Il t’accusait. « Pourquoi ». Comme inscrit dans ses iris, tu lisais ce qu’elle pensait. Ce qui la perturbait. Pourquoi. C’était une question qui n’avait pas de réponse. Pourquoi avait-elle commencé ce jeu ? Pourquoi l’avait-elle mené si loin ? Pourquoi l’avait-elle stoppé ? Pourquoi ? Pourquoi. Parce que. Parce que tu avais hésité. Parce que tu t’étais rappelé. Parce que tu t’étais dégoutée. L’espace d’un bref instant. Face à cette pauvre petite chose à la merci de tes mots. De ton don. Mais pas de toi-même. Elle s’était défendu. Tu savais qu’elle n’était pas aussi fragile qu’il y paraissait. Tu l’avais déstabilisé. Mais elle avait reprit le dessus. Et tu avais finit par céder. Faible. Lâche. Tu l’avais enchainé avec ta voix.

    Et son corps reprenait ses droits. Sa volonté, sa colère. Son esprit était passé au dessus de ton charme. Et tu esquissas un très vague sourire. Elle était bien plus forte qu’elle ne semblait l’être. Ses poings se serraient, son regard te foudroyait. Elle te hurlait tant de chose. Sans un mot. Sans un son. Tant de chose que tu refusais de comprendre. Tu restais là. Immobile. Eloignée. Imperturbable.

    Ses pas claquèrent le parquet. La porte grinça avant de se claquer derrière elle. Te laissant seule. Et tu ris. Ta voix résonne autour de toi. Ton regard bleu se pose sur tes mains. Tes mains souillées. Et tu ris.

    « Félicitation, Casey. »

    Tu avais réussit. Ce regard troublé, blessé, perdu. Tu avais réussit à laisser ta marque sur Kacey. Faire marche arrière n’avait rien changé. Pourquoi.

    Finalement, tu passas la porte à ton tour. Laissant derrière toi le souvenir de la chaleur du soleil sur le toit. Emportant avec toi la douceur de la peau de Kacey sur tes doigts. Sa fragrance sur tes vêtements. Une fois cette porte passée, tu n’aurais plus de faiblesse. Détestée. Tu l’étais déjà. Maintenant, tu allais simplement te contenter d’être toi. Alors que tu t’éloignais, sous les regards interrogatifs des élèves présents, des questions se soulevant déjà à ton passage, tu adressas un dernier regard à la porte de bois. Celle derrière laquelle se cachait ton doute. Ton échec. Et cette question. Pourquoi.

    « Oublie ça, Casey »

    D’un geste, presque un peu trop théâtrale, tu lui tournes le dos. Tu décides de continuer ta route. Quelques mots pour toi. Quelques mots qui n’ont pas la moindre influence sur toi. Comme une incantation. Avec l’espoir que ca marchera. Que d’ici quelques jours, tu ne sentiras plus ce picotement sur tes lèvres, et la brulure si douce du contact sous tes doigts. Celui de la peau trop douce de cette Faithbee. Celle qui a réussit à te faire déposer les armes.

    La prochaine fois, tu ne céderas pas. La prochaine fois. Et à cette idée, tu croquas ta lèvre du bout des dents. Tu avais hâte qu’elle arrive. Cette prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lost myself and I am nowhere to be found [Casey]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Andrew J.Livingston ◊ are you lost in paradise my love, or have you found a home?
» lost myself and I am nowhere to be found ► DAN
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Synchronicity :: Ams Tram Gram :: Our Past :: Rp-
Sauter vers: