AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Messrs Lewis, Alexandre & Nikolai #libre

Aller en bas 
AuteurMessage
Lewis X. Charles

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Messrs Lewis, Alexandre & Nikolai #libre   Dim 28 Aoû - 12:05

(maraudeurs next generation yahoo o>)

    Ce n'est pas tous les jours qu'on s'amuse. Dicton que le trio infernal de l'académie était prêt à dénoncer et à contrer par tous les moyens qui leur soient disponibles. Quoi de mieux que de commencer par un petit plan des plus banals, de quoi sortir de ce quotidien bien ennuyeux ? Surtout en cette période d'ennui, du moins pour Lewis, aucun match de basket n'était prévu de sitôt, autant en profiter pour passer un maximum de temps avec ses deux amis préférés.

    Plantons déjà le décors. La nuit, terrain de chasse idéal, personne en vue, un tas de conneries à faire, parfait. Pour réunir les trois jeunes hommes, il fallait tout d'abord que les deux Summerers rejoignent le Springtie. Ou vice-versa. Pas besoin d'être invisible, simplement suffisament rusé et doué, pour échapper au consierge en traversant les couloirs. Un don qu'ils semblaient tous les trois aborder à la perfection.

    Lewis avait cependant décider de pimenter, ne serait-ce qu'un peu, cette nuit qui s'annonçait si bien. Lui et Alex avaient donné rendez-vous à Niko dans le hall à minuit. Connaissant les habitudes de leur compagnon par coeur, ils se doutaient à quel moment celui-ci allait sortir de sa salle commune... Et l'y attendaient, de chaque côté de la porte, en ricanant comme des gamins, prêts à surprendre le Springtie.

    Un bruit, plutôt discret, de poignée de porte qui tourne, et Lewis commença à faire le décompte sur ses doigts, son regard amusé fixé dans celui de son partenaire de crime. Trois. Niko ouvrait doucement la porte. Deux. Il la passait, ne se doutant de rien. Un. Il la refermait derrière lui.

    « BOUH ! »

    Suffisament fort pour lui faire peur, suffisament silencieux pour qu'on ne les remarque pas, de vrais enfants. Et ils lui sautèrent dessus, l'attrapant chacun par un bras. Lewis abordait un grand sourire fier, et fit un clin d'oeil à son compagnon en guise de taquinerie de le savoir collé à Alex.


    (c'est pas du grand art mais voilà 9) dites moi si vous voulez que je modifie quoi que ce soit !)



Were you born to resist or be abused ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolai L. Valdick

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Messrs Lewis, Alexandre & Nikolai #libre   Dim 28 Aoû - 12:58

(C'est nickel, je me permets d'enchainer tout de suite)

Lewis et Alex ont prévu de sortir ce soir. Tu savais très bien que ce n'était pas pour faire une soirée pyjama mais bien pour s'amuser un peu, et pimenter cette nuit un peu trop calme. Oui, c'est vrai, on va dire que ça, vous savez bien le faire. Ça c'est clair. Et toi tu les aides bien, avec ton don, à ne pas se faire choper ou à perpétrer la connerie et la bêtise dans les couloirs sombres de l'école. Tu as donc gardé ta soirée pour pouvoir la passer avec tes deux compagnons fidèles. Il te semble que ça fait une éternité que tu ne l'as pas vus, bien que cela ne fait que quelques jours à peine. Tu regrettes tellement de ne pas être un Summerer. Mais bon, heureusement, pour eux, ça ne fait aucune différence. Le seul inconvénient, c'est que les deux garçons étaient obligés de venir te chercher. Enfin, normalement, il était question d'un rendez-vous. Mais ils te connaissent, et généralement, ils t'attendent devant la porte de la salle commune. Là, tu n'es pas en retard, et tu penses pouvoir arriver à l'heure dans le hall, comme convenu. Pour une fois, ils n'auront pas besoin de venir te chercher à la salle commune.

Tu t'habilles donc. Tu enfiles un t-shirt blanc maculé de tâches de peinture, qui ressemble vaguement à une quelconque œuvre d'art. Tu mets une veste verte fluo, un jean ample, et des baskets montantes. C'était assez basique, mais ça fera l'affaire en fait. Tu enfiles ton casque autour de ton cou, et tu t'apprêtes à sortir. Silencieusement, tu travers la salle commune, pour ne pas réveiller tes camarades. Et ceux qui te voient sortir ne te posent pas de question. Ils savent que tu fais le mur, encore une fois, et que tu rentreras tard certainement. Ils savent aussi que tu ne leur diras rien. C'est comme votre petit secret, entre Lewis, Alexandre et toi. Vos sorties, c'est sacré en gros.

Tu ouvres la porte doucement, en prenant soin de ne pas la faire craquer. Tu remarques tout de suite que Lewis et Alex' ne sont pas là. Satisfait, tu te dis qu'ils doivent être bientôt arrivés dans le hall. Tu espères que ces deux idiots ne soient pas en retard. A peine tu refermes la porte, tu entends un énorme "Bouh" et tu sens que quelqu'un t'attrape les bras. Tu retiens in extremis un léger cri de peur. Et tu réalises que les deux garçons étaient là, te tenant les bras, le sourire aux lèvres. Sûrement très satisfait de leur farce. Tu te mets à rire avec eux, amusé par leur connerie, et tu leur dis tout en rigolant. Finalement, ils sont bien venus te chercher à la salle commune. Pour une fois que tu n'es pas en retard en plus ...

« Bande d'idiots, on va s'faire choper à cause de vous. Ah ! Mais lâchez moi ! »

Tu regardes Lewis qui te jette un petit clin d'oeil complice en te montrant Alex', toujours perché à ton bras. Tu comprends tout de suite ce petit air. Lewis, par ailleurs, semblait plutôt fier de la réussite de cette opération. Tu le regardes, et tu lèves les yeux au ciel, mais tu finis par lui adresser un sourire, touché par les attentions de ton ami. Finalement, les deux gaillards daignent enfin te lâcher, et tu reprends le contrôle de tes bras. Tu ébouriffes affectueusement leur tignasse. Tu es vraiment content de les voir. Après ce qui s'est passé avec Lipovsky, tu avais besoin de voir des personnes amicales, de changer d'air. Car elle te faisait trop réfléchir, cette vipère. Et tu ne veux pas penser à elle. Tu passes tes deux bras derrière la nuque d'Alex' et de Lewis, et tu te tiens à eux, un peu à la façon d'un mec bourré. Et comme à ton habitude, tu leur fais un bisous sur la joue, à chacun.

« Alors, c'est quoi l'plan ce soir ? Ah, mince, j'suis trop content de vous voir ! »

Tu les sers un peu plus contre toi en rigolant. Puis tu les relâches, prêt à partir à l'aventure, comme toujours de toute manière. A trois, vous n'avez peur de rien ni personne. Et Synchronicity est votre terrain de jeu, à vous. Et ce soir, vous allez encore une fois bien vous amuser. Comme d'habitude de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre P. de Boistel

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 13/08/2011
Localisation : Dans ton coeur ♥

MessageSujet: Re: Messrs Lewis, Alexandre & Nikolai #libre   Lun 29 Aoû - 4:38

( Désolé pour cette petite réponse. Mon pc fait des siennes èé )


Echapper au concierge, rien de plus aisé pour eux. Retrouvé Nikolai ? Un jeu d’enfant. C’est d’ailleurs cette atmosphère enfantine qui régnait ce soir-là. Lewis, et Alexandre attendait patiemment que leur camarade pointent le bout de son nez pour lui sauter dessus. Un regard complice, et le compte à rebours était lancé.

« BOUH »

Lui faire peur, Alex’ savait déjà que le springties allait l’être par contre, il fut déçut de n’avoir pu lui arracher un cri –sur lequel ils se seraient foutu de lui toute la soirée pour l’embêter. FAIL.-, mais le sentiment de déception fut vite balayé par les retrouvailles qui étaient synonyme pour lui du commencement d’une nuit interminable. Alexandre assumait parfaitement son côté gamin, il avait même arrêté de compté à partir de six ans. Ils étaient stupides. Mais les choses les plus simples, sont aussi les meilleurs.

« Bande d'idiots, on va s'faire choper à cause de vous. Ah! Mais lâchez-moi! »
« Mais cesse de crier ainsi. C’toi qui va nous faire repérer ! »

Il rit, un sourire crétin sur ses lèvres. Il n’y avait que très peu de chance que ça se produise, et il en était parfaitement conscient. Parce que de un, il avait un don qui pouvait s’avérer parfaitement utile dans ce genre de situation. Et de deux, y’avait le préfet tout puissant avec eux – c’est bidon comme alibi, mais ça peut servir -. En parlant de Lewis, il remarqua le clin d’œil. Lui était-il adressé ? Il n’en était pas certain, mais la réaction de Nikolai répondit à sa question muette. Décidemment, y’avait un truc louche entre ces deux-là, sauf si c’était son imagination qui lui jouait des tours… Il réprimande ses idées sans queue ni tête, stupides, issus de son imagination tordu. Rhaa. Il pensait trop. Ses pensées le quittent en même temps que Niko’ lui ébouriffait les cheveux.

« Arg… Dire que je m’étais fais beau. T’as tout gâché ! »

Il hausse la voix sans pour autant crier. Il fronce des sourcils, cesse de rire. Mais son regard enjoué et moqueur brise le masque imparfait. Menteur. Mauvais menteur. Il rit. Avant de décoiffer à son tour son camarade. Gamin. Lui, il n’arrivait pas à se coiffer, tout bonnement parce que cela lui était impossible. Des cheveux indomptable, rebelle, et surtout agaçant. Peut importe la façon dont il voulait arranger ses cheveux, c’était cause perdu, c’est perdre vingt minutes alors qu’il pouvait se contempler dans sa splendeur matinal.


« Alors, c'est quoi l'plan ce soir ? Ah, mince, j'suis trop content de vous voir ! »

Il fait semblant de fouiller dans les poches de son jeans. Il fait durer son suspense à lui. Qu’allait-il faire de leur soirée ? Alexandre en avait une petite idée, du moins, juste avant de partir, il avait trouvé ces choses qui trainaient dans la salle commune des Summerers. A moitié-caché, à moitié-dévoilé, cela était une invitation à la curiosité. Mais il était certain que ses anciens possesseurs voulaient les cacher, mais n’en avait eu le temps lorsque lui était arrivé en même temps que Lewis, pour se rendre à leur fameux rendez-vous nocturne. Finalement il sort le sac. On ne pouvait rien discerner avec le faible éclairage, et puis l’opacité du sac faisait qu’on ne pouvait même pas savoir ce qu’il contenait. Un simple sac plastique.

« Rhoo. Tenez. »

Il tend le sac à ses amis. Des pétards en tout genre - dont certain était inconnu au bataillon-. Tandis que ces amis découvraient son petit trésor, il visait ses poches qui contenaient plusieurs autres pétards trouvés. Parmi ce lot de pétard, juste un bout de papier dont la calligraphie était saccadé. Un mot. Attention.

Trick or treat ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-liar-game.forum-actif.net/
Lewis X. Charles

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Messrs Lewis, Alexandre & Nikolai #libre   Mar 6 Sep - 16:13

(désolé du retard mes phacochères <3)

    Il ne pouvait s'empêcher de rire comme un enfant, cet idiot. Mais il ne pouvait s'empêcher, Lewis était heureux, et ne pouvait chasser ce sourire de ses lèvres, il ne le voulait pas de toute façon. C'était comme si ça faisait une éternité qu'ils n'avaient pas été réunis, et à la fois comme si c'était la veille. A vrai dire, c'était la veille. Ou peut-être l'avant veille ?

    Il se laissa tranquillement faire, comme un petit chiot repu, quand Niko lui ébouriffa les cheveux. Bien sûr il avait passer un long moment à se coiffer ce matin, tout comme Alex, sans succès d'ailleurs, qui râlait déjà ; mais cette sensation de massage crânien, il était loin de la détester. Un peu comme le shampoing quand on va chez le coiffeur.

    « Alors, c'est quoi l'plan ce soir ? Ah, mince, j'suis trop content de vous voir ! »

    « Un plan ? »


    Un petit sourire moqueur se dessina doucement sur son visage avec un petit ricanement.

    « On en a pas besoin voyons ! De toute façon on s'y tient jamais ! Alors comme d'hab', on fonce et on improvise ! »

    C'est qu'ils étaient doués en improvisation ! Pas bien dur pour le trio, tous trois faisaient après tout parti du CES et pouvaient ainsi facilement s'échapper de certains ennuis grâce à leurs titres. Autant en profiter !

    Voir Alex farfouiller ses poches attira l'attention du jeune homme, qui lui lança un petit regard interrogateur, sans un mot, avant qu'il ne sorte enfin. Un sac plastique. Il allait lancé une boutade mais son ami lui passa alors le sac en question, et il put y jeter un coup d’œil. Son exclamation de joie ne dut pas être inaperçue mais tant pis, sur ce coup, le summerer avait assuré.

    « Mec t'es un génie on va s'éclater avec ça ! On pourrait les placer aux fenêtres des winter ou un truc du genre ! »

    Il laissa Niko aussi un peu sa part du butin, le laissant découvrir leur trésor, petite merveille, mais son attention fut attirée par un petit morceau de parchemin au milieu des explosifs. Attention. Interdire quelque chose à un enfant revient à l'inciter à le faire. Son sourire s'élargit un peu plus, décidément cette soirée promettait d'être très amusante. Pour eux tout du moins ~



Were you born to resist or be abused ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolai L. Valdick

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Messrs Lewis, Alexandre & Nikolai #libre   Sam 10 Sep - 23:02

Des pétards. Comme des gamins, vous vous émerveilliez devant le sac d'Alexandre, les yeux brillants et plein de malice. Mais aussi d'une certaine perversité malsaine, celle qui dévore les petits plaisantins en passe de faire une bêtise. Sans plus attendre, et comme un gosse venant de trouver un coffre au trésor, tu prends ta part du butin, plus ou moins équitablement, et tu fourres les précieux explosifs dans les poches de ta veste, excité comme jamais. Effectivement, la soirée semblait s'annoncer, comment dire ... Explosive. Et terriblement fun. Ça, avec le trio infernal, ça ne pouvait être que complètement fou et insensé. Tout comme eux. Car bien qu'ils fassent tous les trois partie du CES, aucun d'eux ne présentait un semblant de responsabilité en lui. Mais ils étaient comme ça. C'est ainsi qu'ils prenaient leur pied et qu'ils oubliaient les petits tracas du bahut et tout ce qui va avec. C'était un moyen pour eux de se déconnecter et de bien déconner, l'espèce d'un moment. Et surtout, de profiter des uns des autres. Car ces deux imbéciles t'avaient manqué mine de rien. La semaine avait été assez rude, tout comme tes dernières gueules de bois, et tu n'avais pas forcément eu le temps de les voir.

Surtout que tes deux acolytes sont des Summerers. Cela ne facilite pas les choses. Bien que vous ayez malgré tout quelques cours ensemble, cela reste la plupart du temps rare, et vous ne vous voyez qu'à l'extérieur du cadre des cours. Tu ne sais pas vraiment si c'est un bien ou un mal. Les cours auraient été bien plus fun avec eux. Peut être même un peu trop, et te connaissant, tu n'aurais plus rien foutu en cours. Déjà que tu ne fais pas grand chose, surtout quand tu es pris d'une violente gueule de bois. Tu t'écartes de tes compagnons, et commence à avancer, avec une démarche qui trahissait clairement ton excitation du moment et ton impatience maladive. Tu retournes vers eux, le sourire en coin, et le regard malicieux et complice.

« Eh bien, direction la salle des Winterhoods. Avec de la chance, peut être que j'arriverais à réveiller la jolie Lipovsky ! »

Tu te mis à rire, car le terme "chance" sonnait toujours étrangement dans ta bouche. Car pour toi, on ne pouvait pas parler véritablement de chance. Puisque tu pouvais facilement favoriser les événements, avec une probabilité quasi-sûre à chaque fois. Donc la chance, pour toi, semblait un terme bien dérisoire. Et tu n'avais pas vraiment envie de voir cette chère Cassandre. Bien que ça ne te dérangerait pas foncièrement. Mais tu risquerais de te faire attraper par Morstorm. Son preux chevalier. Son prince charmant, à ce que tu as entendu à la dernière soirée. Un truc grotesque. Tu ne la savais pas aussi fleur bleue, la Lipovsky.

Entraînant tes acolytes, tu traverses le couloir afin de rejoindre le hall. Tout excité, tu ne peux t'empêcher de charrier Alexandre et Lewis tandis que vous marchiez, en t'amusant à les bousculer ou à les secouer dans tous les sens. C'était ta façon de leur montrer à quel point tu étais excité, et à la fois, content de les voir ce soir. Tu ne te décollais plus d'eux. Un peu comme un chiot qui retrouve ses maîtres, et tu t'agites autour d'eux, en te prenant parfois les pieds dans le pavé, mais en te rattrapant de justesse. Arrivés finalement dans le hall, tu te retournes de nouveau vers Alex' et Lewis.

« Donc on fait ça ? On va faire chier les Winterhoods ? A moins que vous n'ayez une meilleure idée, un truc encore plus cool ... »

Tu disais ça comme un défi. Un défi pour savoir quelle idée sera la plus malsaine et osée de la soirée. Car des possibilités, il y en avait plein soudainement. Et le choix se faisait difficile. Le truc, c'était de trouver le plan qui vous procurerez le plus de fun, le moins d'ennui, et le plus gros fou rire possible. Le meilleur des cocktails pour une soirée réussie. La meilleure des blagues pour trois garçons un peu trop espiègles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Messrs Lewis, Alexandre & Nikolai #libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Messrs Lewis, Alexandre & Nikolai #libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Synchronicity :: Pic et Pic et Colegram :: Salle Commune des Springties-
Sauter vers: