AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ams Tram Gram ~ Lirya Sandman

Aller en bas 
AuteurMessage
Nikolai L. Valdick

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Ams Tram Gram ~ Lirya Sandman   Mer 31 Aoû - 18:05

« NOOOOOOOOOON ! Pourquoi ?! Qu'est ce que j'ai fais encore une fois ?! »

Voilà à quoi ressemblais à peu près ta réaction. Tout à fait charmant n'est-ce pas ? Quand tu eu finis de rager contre le directeur, tu écartas la foule derrière toi en poussant les gens d'un geste plein de rage, et tu te frayas un chemin, énervé, et un peu meurtri dans ta petite âme. Comment il a pu te faire ça ? Déjà que tu n'avais pas trop envie de participer à ce stupide événement du lycée, mais tu t'ai dis que ça pouvait valoir le coup. Enfin, tu n'en savais trop rien. Tu devais être défoncé encore une fois pour t'inscrire à ce truc, car tu t'en souviens à peine. Et là, tu es énervé, car tu vas devoir te coltiner cette Faitbee : Lirya Sandman. Rien que de prononcer son nom, et tu frissonnes déjà à l'idée de côtoyer cette dingue. Les ragots disent d'elle que c'est une drama queen, une espèce d'emmerdeuse qui ne veut jamais se taire, et teigneuse. Tu ne fais pas confiance aux ragots, mais quand même. En plus un Faithbee. Toi qui ne les supporte pas. Toujours si ... Sérieux. Complètement coincé et imbuvable. Même les Winterhoods te semblent plus cool. Et te voilà coincé avec elle, avec une énigme, disons ... Pourrie. Tu enrages tout seul dans ta tête. Et ça commence bien : la demoiselle ne s'était même pas présentée au panneau d'affichage. Maintenant, il te fallait la chercher, comme si ça ne te suffisait pas. Tu regrettais de t'être inscrit à cette mascarade, à ce jeu d'énigmes ridicules. Et tu le sais pourtant que tu es nul en énigme. Tu arpentes ainsi le rez de chaussée. Tu fouilles le réfectoire, tu inspectes la cour, tu repasses dans le hall. Rien du tout. Aucune trace de Lirya. Et bien ça commence fort en tout cas ... Tu remarques une demoiselle, certainement une Faithbee, enfin, tu crois. Tu t'approches d'elle, et renfrognes ton énervement l'espace d'un instant.

« Excuse moi, tu connais Lirya Sandman ? ... Oui ? Ah, tant mieux. Tu ne l'aurais pas vu ? J'ai besoin de la voir, et elle est introuvable ... »

La demoiselle t'affirma l'avoir croisée en direction de la salle de musique. Tu te souviens alors qu'elle fait partie également du même club que toi, et celle que tu croyais inconnue et en fait un visage qui te revient en mémoire. Une petite fille, cheveux longs, visage renfrognée la plupart du temps. Elle parle souvent pour ne rien dire et râler dans tes souvenirs. Enfin bref, tu te calmes, et tu te diriges rapidement vers le salle de musique, en espérant qu'elle y soit encore. Mon Dieu, ce que tu détestes chercher comme ça à tout va. Et avec tout ça, tu n'as pas une foutue idée de la réponse à cette fichue énigme. Aaaaaaaah ! Enfin, tu arrives à la salle de musique, entrouvres la porte, et tu la trouves là, debout. Seule. Tu entres en tapant doucement sur le porte, afin qu'elle remarque ta présence.

« Lirya, c'est ça ? Je sais pas si t'as vu le panneau d'affichage, pour le ... Enfin, tu sais, le truc des énigmes. Et d'après l'affiche, j'crois qu'on fait équipe, toi et moi ... »

Un silence s'impose dans la pièce. Tu prends sur toi, en essayant d'être le plus agréable possible, car tu sais qu'il va falloir faire équipe avec elle. Autant que cela se passe bien entre vous. Mais tu as du mal à t'imaginer ami avec cette fille. Elle a l'air si ... Étrange. Vous n'appartenez vraisemblablement pas au même monde, et le choc culturel risque d'être difficile à encaisser. Tu t’éclaircis la voix, passes ta main dans tes cheveux, et tu t'approches d'elle. Pour finalement, lui tendre ta main, hésitant et retissant.

« Moi c'est Nikolaï. On s'est déjà croisés au club Musique, je crois ... T'es au courant de l'énigme, ou il faut que j't'explique le topo ? »

Déjà 5 minutes, et tu sentais que ça allait être difficile. Et dire que ce n'était que la première énigme ... Pauvre toi. Tu espères fortement au fond de toi que la demoiselle a au moins pris la peine de consulter l'énigme, histoire de gagner un peu de temps, et d'abréger ce truc. Mais visiblement, aucun de vous deux n'a l'air emballés par cette histoire, et vous semblez être ici presque contre votre gré ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lirya Sandman

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/07/2011

MessageSujet: Re: Ams Tram Gram ~ Lirya Sandman   Mer 31 Aoû - 19:10

    « Je vais le tuer… »

    Debout face au panneau qui affichait fièrement les résultats, tu pestais déjà. Alors que tu étais surement la première devant cet espace d’affichage. Alors même que les plus matinaux des élèves commençaient seulement à déambuler dans les couloirs. Toi, tu râlais déjà. Tu avais complètement oublié ce jeu et encore plus que tu t’y étais inscrite. Surement parce qu’on avait du dire que tu ne serais pas à la « hauteur » des énigmes que vous proposerait le directeur. Et forcement, tu n’avais pas pu t’empêcher de relever le défi. Idiote de soupe au lait que tu étais. Et à présent, tu étais devant ces jours, bravement énumérer dans l’ordre chronologique. Perplexe. Agacée. Tu n’avais pas la moindre idée de ce qui pouvait se caché derrière cette écriture si singulière. Cette énumération. Et ca t’énervait.

    Tu détournas les talons. Tu n’avais même pas prit la peine de regarder avec qui tu étais. Un travail d’équipe ? Pffff… Quelle foutaise. Comme si quelqu’un pouvait t’être utile. Et tu avais commencé à réfléchir. Les couloirs se remplissaient, tu n’arrivais plus à mettre tes idées au clair. Ce qu’il pouvait être bruyant !

    « Mais ils peuvent pas se taire un peu » grommelas-tu pour toi-même entre tes dents.

    Ton agacement venait de gagner un cran alors que tu bousculais quelques personnes pour rejoindre une salle que tu étais presque sur de trouver vide et où tu pourrais tranquillement réfléchir. La salle de musique. Et puis, comme ça, le pauvre demeuré qui avait eu l’insigne honneur de t’avoir pour partenaire n’aurait pas de mal à te trouver. Parce que oui, s’il n’était pas capable de réfléchir suffisamment pour savoir où tu te trouvais, il ne te serrait de toute façon d’aucun utilité.

    Une fois au calme dans la pièce, tu commenças à faire les cent pas. Comme pour donner une cadence à tes pensées. Les jours de la semaine. Il pouvait s’agir d’une sorte de code chiffré. Mais pour ça, ils auraient du être dans le désordre. Non, ca ne pouvait pas être ça. Alors quoi… Peut-être que ca avait un rapport sur la façon dont ca avait été écrit. Et tu tiras ton carnet de croquis de ta poche pour écrire rigoureusement les mots tels que tu les avais vu écrit. C’était… Sans le moindre sens.

    « Encore un truc que seul un de ses crétins de Sprinties pourrait comprendre ! »

    Comme pour évacuer ta frustration, tu croquas dans le crayon, fixant les lettres inscrites sur ton carnet. Comme si elles allaient tout bonnement te révéler ce qu’elle cachait comme secret.
    Soudain, un bruit derrière toi. Une personne venait te déranger en pleine réflexion sur cette stupide énigme. Ce n’était pas très bon sur le pauvre intrus.

    « Lirya, c'est ça ? Je sais pas si t'as vu le panneau d'affichage, pour le ... Enfin, tu sais, le truc des énigmes. Et d'après l'affiche, j'crois qu'on fait équipe, toi et moi ... »

    Tu n’avais même pas eu le temps de lui dire d’aller voir ailleurs qu’il venait de se trouver l’excuse pour rester. Tu te renfrognas un peu. C’était bien ta chance tiens. Tu avais finalement vraiment finit par tomber avec un Springties. Un de ceux qui faisait partit du même club que toi. Ca le rendait moins indésirable mais vraiment juste un peu. Trop peu. Tu croisas les bras en le jaugeant du regard. Tu n’avais même pas pris la peine de te souvenir de son nom. Par politesse, il prit la peine de se présenter. Tu t’en moquais royalement. Tu ignorais avec toute la morgue dont tu étais capable la main tendue et une fois qu’il eu finit de parler, tu lâchas un profond soupir juste avant de tourner les talons pour aller vers un siège.

    « Evidement qu’on s’est déjà croiser au club, puisqu’on en fait tout les deux partis. On va pas aller loin si tes capacités déductives se limitent à ça. »

    Tu te laissas finalement tombé assise dans un siège et continua sur ta lancée.

    « Je suis surement au courant depuis bien plus longtemps que toi pour cette énigme complètement stupide. » lanças-tu en agitant ton carnet sur lequel tu avais pris des notes. « Et j’y ai surement bien plus réfléchis aussi. »

    A nouveau un profond soupire. Oh, bien sûr, tu aurais pu te montrer plus aimable. Tu le savais pourtant Lirya, qu’il faudrait vous entendre au moins jusqu’à la fin du jeu. Et pourtant, tu ne pouvais t’empêcher d’être… toi. Acide. Cinglante. Hautaine. Mais qu’est-ce qui t’avais pris de céder à la provocation pour un jeu basé sur l’esprit d’équipe ? C’était… Vraiment la chose la plus stupide que cette école t’aura fait subir. De ta faute ? Et puis quoi encore. Lirya Sandman n’a jamais tord et ne fait jamais d’erreur… Ou presque.

    « Alors, tu as une idée pour cette stupide énigme ? » dis-tu, avec une pointe de moquerie. Comme si c’était quelque chose d’absurde. Comme si tu demandais par « politesse ». Ta propre définition de la politesse tout du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolai L. Valdick

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Ams Tram Gram ~ Lirya Sandman   Mer 31 Aoû - 19:38

Mais pour qui elle se prend cette petite ... ?! AH ! Elle venait en l'espace d'un instant de te remettre à ta place. Elle, ce petit bout de fille. Elle venait de te terrasser, toi qui fait facilement deux têtes de plus qu'elle. Tu lui aurais bien sorti une pique sur sa taille, histoire de bien l'énerver. Mais tu te dis que ce n'est pas raisonnable, et que se moquer du physique, c'est vraiment pas cool. Tu respires donc un grand coup, tu prends sur toi pour éviter de l'attraper par les cheveux, et la lancer à travers la fenêtre. AAAAAAH ! Mais elle te prenait vraiment pour un abruti cette fille. Tout ça parce que tu n'es pas un Faithbee, tu ne serais pas capable de réfléchir ? Tu te dis alors que ce petit "jeu" pourrait être un moyen de prouver aux autres que tu n'es pas un moins que rien, et que toi aussi, tu es capable de faire quelque chose. Quelque chose de bien. Quelque chose qui fasse enfin fonctionner tes neurones endommagés par tous ces excès. Tu serres alors contre toi ta main, celle qu'elle avait très gentiment refusé de serrer, en te disant qu'elle ne fait vraiment aucun effort pour t'accepter.

A vrai dire, l'énigme ne t'inspirait guère, et ce n'était pas de cette manière que tu allais trouver pouvoir prouver quoique ce soit aux autres, à part peut être ton incompétence chronique. Mais ça t'échappait. Tu n'y comprenais rien. Tu avais beau retourner cette énumération dans tous les sens, rien ne te venait à l'esprit. Pour toi, ça n'avait pas de sens. Ce n'était que les jours de la semaine, légèrement calligraphiés sur une affiche. Et ça te mettait hors de toi, de voir à quel point tu pouvais être incompétent et stupide. Tu t'énervais contre toi même en constatant ton incrédulité devant cette énigme. Allez, réfléchis Nikolaï. Ce ne doit pas être si dur que ça après tout. Et ce directeur ... Quelle idée débile maintenant que tu y penses ! Il ne peut pas faire comme tout le monde, et organiser un simple quizz ? Non ! Forcément, pour faire dans l'original, Monsieur préfère faire des énigmes insolubles.

Lyria, fière comme un coq, se vantait d'avoir très certainement réfléchi plus que toi à cette énigme. En même temps, pas difficile, vue que tu venais d'en prendre connaissance et que tu n'arrivais pas à te concentrer sur cette liste, sur ces jours de la semaine.

« J'y ai pas réfléchi beaucoup encore, je viens de la voir. Je me suis réveillé, en retard ... J'ai eu, comme qui dirait, une "petite" soirée, hier soir ... »

Et voila. Bravo, bien joué champion. Tu tends une perche à cette vipère de Lirya, qui n'hésitera pas à te rabaisser plus bas que terre en te disant que tu n'es qu'un empoté, flemmard et abruti. Tu l'imaginais déjà très bien te suspendant par la fenêtre, corde au cou, criant à la cour ton incompétence à la population. Mon Dieu. Un peu gêné, tu essayes de te faire tout petit et tu prends place également pour t'assoir, pas loin d'elle, afin de discuter un peu de l'énigme, et essayer de sympathiser. Bien que les négociations semblaient mal parties. Mais après tout, ce n'était pas de ta faute ! C'était elle qui ne faisait aucun effort, et qui essayait de te casser à chaque fois. Tu jetas furtivement un petit coup d'oeil sur le carnet de la demoiselle, et tu aperçus qu'un tas de gribouillis, signe de ses réflexions.

« Mais ... J'imagine que la façon dont sont écrits les mots doit avoir une importance. Enfin, je crois ... Sinon, il se serait pas embêter à le faire, non ? »

Et encore une remarque que Lirya se fera un plaisir de démonter, en te taclant au passage. Décidément, tu cumulais les handicaps avec elle. Mais tu n'y pouvais rien, c'était toi. Et cette fille te mettait mal à l'aise. Tu essayais d'être calme et gentil avec elle, mais ça te dépasse. Tu ne comprends pas son agressivité envers toi, et ça t'agace. Tu voudrais qu'elle soit plus coopérative. Qu'elle soit plus agréable. Mais tout ça semble peine perdue avec elle. Tant pis, elle faudra bien se lancer, et avec elle si possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lirya Sandman

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/07/2011

MessageSujet: Re: Ams Tram Gram ~ Lirya Sandman   Mer 31 Aoû - 20:25

    Et tu le voyais. Perdre des centimètres à chacune de tes remarques. Tu gardais ton petit sourire mesquin. Quelque part, tu avais, avec ces quelques reproches cinglant cerné ce que tu avais besoin de savoir. Il serait bien gentil et docile. C’était déjà un bon point pour lui. Disons, un demi-point plutôt. Quoiqu’il en soit, il n’avait pas eu l’audace de te répondre. Il n’avait surement pas voulu se ridiculiser en sortant une ânerie que tu aurais rapidement démontée en quelques mots. Pas comme ces Winterhoods à la langue bien trop pendue.

    « J'y ai pas réfléchi beaucoup encore, je viens de la voir. Je me suis réveillé, en retard ... J'ai eu, comme qui dirait, une "petite" soirée, hier soir ... »

    Ton sourcil se haussa un bref instant. Allons bon. En plus, il essuyait un lendemain de cuite. Ca n’allait rien donner de très fameux. Quoique. Le directeur avait la plupart du temps le raisonnement d’un ivrogne doublé d’un demeuré à tes yeux alors, un fêtard serait surement tout indiqué pour réussir à trouver ce qu’il fallait tirer de ce charabia. Tout ça te donnait déjà mal à la tête. Tu n’allais pas laisser tomber pour autant mais si jamais vous deviez perdre, tu étais sure d’une chose. Ca serait entièrement la faute de ce Nikolai.

    D’ailleurs, ce dernier te rejoignit finalement, ne restant pas les bras ballants au niveau de la porte comme un chiot qui attendrait la permission. Jetant un regard à tes notes, comme s’il pouvait les comprendre, il finit par émettre la supposition qu’il y avait peut-être une signification caché derrière la calligraphie du texte. Un nouveau soupire agacé passa tes lèvres, mais pour cette fois, ce n’était pas ton partenaire forcé qui en était la cause.

    « Va savoir avec ce type. J’y ai déjà réfléchis mais je n’arrive pas à voir un rapport. L’ordre est chronologique. La taille croissante. Le reste est complètement chaotique. Ca ne rime à rien. »

    Et plus tu avançais dans l’exposé de ce à quoi t’avait mené tes réflexions et plus l’agacement se faisait sentir dans ta voix. Tout simplement parce qu’au final, tes réflexions ne t’avaient mené à rien. Comment. Comment un type pareil avait-il osé pondre un truc tellement tordu que tu n’étais pas capable de le comprendre.

    « C’est complètement stupide ! On ne sait même pas ce qu’on est sensé chercher. Il y a beaucoup trop de facteur possible. »

    Et de rage, tu jetas ton carnet sur le sol. Ce qui relevait déjà d’un semblant d’effort de ta part. Parce que tu aurais tout aussi bien pu lui envoyer en plein figure. Mais ce n’était pas comme si ce geste allait faire surgir l’idée lumineuse qui résoudrait l’énigme de la tête de ce Springties surement encore perdu dans les relents de sa soirée. Et toi qui avait passé une nouvelle nuit sans dormir, c’était une migraine presque jumelle à une gueule de bois qui pointait le bout de son nez. Comme si c’était le moment. Tu grommelais pour toi-même en te massant les tempes que tu lui ferais bien avaler son énigme à ce fichu directeur pour voir s’il ne donnerait pas la réponse comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolai L. Valdick

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Ams Tram Gram ~ Lirya Sandman   Mer 31 Aoû - 20:55

Lirya semblait être quelqu'un d'intelligent, à la différence de toi. En même temps, c'est une Faithbee, et il est clair qu'ils sont réputés pour leur sérieux et leur rigueur. Ce qui a, normalement, pour habitude de t'agacer et de t'irriter. Mais bizarrement, cette fois-ci, tu apprécies relativement le fait d'être avec l'une d'entre eux. Peut être que ça pourra te motiver à réfléchir un peu, bien que ta gueule de bois n'aide en rien. AH ! Mais pourquoi tu es si débile ? Tu aimerais te frapper la tête en te criant dessus "Réfléchis, réfléchis, réfléchis" mais tu te dis que ce serait particulièrement ridicule, et que ce ne serait pas du goût de ta partenaire, qui se ferait une joie de te lyncher pour cause de débilité profonde. Alors tu prends sur toi et tu tentes de te concentrer, bien que la tâche soit ardue voire même carrément impossible. En plus, la tentation de faire de la musique était présente, mais malheureusement, cette dernière ne serait qu'une façon de se détourner de ton but ultime. Et Lirya t'exploserait certainement le crane contre le piano.

C'était certainement le fruit de ton imagination débordante, mais il te semblait presque que la demoiselle se faisait plus ... Amicale. En effet, au lieu de lancer des remarques désobligeantes à ce que tu avais dis, elle se contenta d'ignorer la vacuité de tes propos et d'enchainer sur le travail. C'est plutôt positif, n'est-ce pas ? Enfin, c'est ce que tu aimais te dire en fait. Avec optimisme, tu essayais d'aborder ce travail de réflexion qui s'annonçait. Toi qui a déjà du mal à bosser tes devoirs correctement ... Tu en viens à te demander si tu n'aurais pas dû utiliser ton don pour avoir plus de chance. Malheureusement, il était un peu tard pour faire quelque chose maintenant. Et le directeur le prendrait terriblement mal si tu truquais la partie avec ton don. Tu n'oses même pas imaginer quel châtiment il t'infligerait. Surtout que tu le vois suffisamment pour ne pas en rajouter encore avec une autre connerie de ta part.

Dans un geste plein de rage, la demoiselle jeta son carnet par terre avec un air boudeur, digne d'une enfant capricieuse. Étrangement, tu faisais régulièrement la même chose en fait ... Elle commença à se masser les tempes, certainement car un début de migraine lui prenait. Toi aussi t'avait mal à la tête. Pas forcément pour les mêmes raisons ceci dit. Tu te penchas un peu, et tu ramassas son petit carnet. Tu regardas encore ses notes, ce qui ne t'évoqua rien de plus qu'à l'origine, mais bon. Tu lui tendis le petit carnet, avec un sourire maladroit, qui démontrait le fait que tu ne savais pas si il fallait lui sourire ou rester de marbre, donnant naissance à un étrange sourire non-identifiable.

« Peut être que la calligraphie n'est pas aussi importante que ça. Bien que j'ai l'impression qu'elle joue un certain rôle dans le sens de cette énigme ... J'sais pas, c'est vraiment tordu comme truc. »

Avant qu'elle ne reprenne le petit carnet, tu le posas sur ses genoux, délicatement, sans le jeter comme un sauvage sur elle. Le truc, c'est que tu ne savais pas quoi chercher, et ça t'enrageait tellement. Fallait-il trouver l'intrus ? Un mot doit-il se former ? A quoi peut bien correspondre tout ceci ... Rien n'avait de sens. Et tu avais beau fouillé tout ce que tu savais, rien ne ressemblait à cette énigme. C'est vraiment pénible. Tu te grattes le sommet du crâne, prise d'une réflexion visiblement intense. Les jours de la semaine. Le directeur en a vraiment que des comme ça. Il n'a vraiment rien de mieux à faire que de pondre des énigmes alambiquées et dénuées de sens.

« Sur le sens de l'énigme, je sais pas trop quoi dire. C'est les jours de la semaine, okay, on l'a tous compris. Mais après, pourquoi les jours de la semaine ? J'en sais rien du tout ... »

Désappointé. Perplexe. Rien ne te venait. Et tu avais beau te creuser les méninges, rien ne venait. Juste des suppositions, des hypothèses, mais aucune piste concrète sur laquelle réfléchir. Le néant, le vide, le calme plat. Tu regardes ta partenaire, espérant qu'elle puisse t'éclairer un peu plus sur tout ça. Ou au mieux, trouver la réponse rapidement. Faut vraiment que tu ailles décuver dans ton lit le plus vite possible ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lirya Sandman

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/07/2011

MessageSujet: Re: Ams Tram Gram ~ Lirya Sandman   Dim 4 Sep - 21:12

[[ Désolée d'avoir mis aussi longtemps pour une réponse aussi minable "orz ]]

    Marre. Ca ne faisait même pas dix minutes que ce jeu stupide venait de commencer et tu en avais déjà marre. Marre de cette énigme stupide. Marre de ce principe de « travail d’équipe ». Marre de te coltiner un de ses demeuré de Springties qui était EN PLUS un peu trop porté sur drogue, sex & rock’nroll. Vraiment. Tout ça te fatiguait en plus de te porter sur les nerfs. Dans l’instant, tu n’avais qu’une envie. Ouvrir la porte du bureau du directeur d’un magistral coup de bien et lui conseiller un endroit où se mettre son énigme à la noix. Ca resterait une envie séduisante qui n’irait pas plus loin que le simple songe diurne.
    Au moins, l’autre, Nikolai, semblait avoir compris qu’il valait mieux qu’il ne te parle pas trop. Qu’il évite même d’ouvrir la bouche aurait été parfait mais bon. Tu ne pouvais pas non plus trop en demander visiblement. Surtout que les rares fois où il ouvrait la bouche, ca ne faisait pas avancer les choses.

    Ramassant ton carnet, il fit une remarque. Tu te contentais de le regarder en coin, haussant un sourcil, l’air consterné. Ce qu’il venait de dire était complètement, parfaitement et sans le moindre doute INUTILE. Oui mais non. Peut-être ou peut-être pas. La calligraphie avait une importance mais peut-être que non en fait ? Biiieeeeen, les choses allaient vraiment progresser avec ça. Durant un bref, très bref instant, tu avais cru que le faible quotient intellectuel de ton… partenaire -parce qu’il fallait que tu admettes que pour les jours qui allaient venir c’est ce qu’il serait- t’aiderai à envisager des options trop sommaire pour que tu les appréhende. Et bien non. Visiblement, même ça, c’était trop demander.

    A nouveau, un profond soupir passa tes lèvres. Et alors qu’il posait avec précaution le carnet, il reprit la parole. Comme pour combler le silence. Il fallait à tout prix que tu lui dises que ce n’était vraiment pas la peine qu’il se donne cette peine. Toi le silence, tu aimais ça. Surement plus que les âneries qu’il pourrait proférer.

    « Sur le sens de l'énigme, je sais pas trop quoi dire. C'est les jours de la semaine, okay, on l'a tous compris. Mais après, pourquoi les jours de la semaine ? J'en sais rien du tout ... »

    Et à nouveau un soupir. Mais cette fois, tu allais au moins prendre la peine de lui répondre. Parce que le véritable problème, ce n’était pas du tout que vous manquiez de solution. C’était carrément et complètement l’inverse au contraire.

    « Ca peut être tellement de chose. Ca peut faire appel à un calcul basé sur la numérologie. Il y a aussi les planètes associées à chaque jour. Les codifications de la mise en page. Le problème, c’est pas qu’on ait pas de solution à cette foutue énigme. C’est qu’on en a beaucoup trop. On pourrait tenter de les classer dans un autre ordre, sur une autre base s’ils n’étaient pas tous si différent! Ca n’a strictement aucun sens. »

    Et plus tu y réfléchissais et plus tu te disais que ca ne pouvait être que quelque chose de simple. De trop simple. De beaucoup trop simple pour que tu arrives à y penser. Et ca t’énervait. Cette histoire de planète ne te semblait pas si mauvaise en soit… Si ca n’avait pas été trop complexe pour le cerveau un peu lent de ceux qui devait être du même acabit que ton camarade aux cheveux coloré.

    « Je suis presque sure que les autres ont déjà trouvé. » finis-tu par grogner entre tes dent tout en tournant la page de ton carnet pour réécrire les jours les uns après les autres. Une chance que tu es une excellente mémoire photographique.

    Tout cette histoire te mettait de mauvaise humeur. Le pauvre Nikolai n’allait pas avoir la vie rose à tes cotés pendant les jours qui allaient suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolai L. Valdick

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Ams Tram Gram ~ Lirya Sandman   Dim 11 Sep - 20:40

Elle était tellement antipathique. Et elle dégageait un aura qui le faisait sentir à la moindre occasion. Tu savais pertinemment que ce que tu disais ne faisait pas avancer les choses. Mais c'était un moment de combler la conversation, d'essayer de briser la glace. Malheureusement pour toi, Lirya semblait plus froide que n'importe quel iceberg de la banquise. Pire que ça. Ce n'est pas qu'elle t'énervait, c'est juste qu'elle te mettait mal à l'aise. Bien que tu sentais que cette situation va finir par t'énerver. Mais tu prends sur toi, et tu rejettes ça sur le coup de la timidité, ou n'importe quelle autre connerie qui pourrait justifier son comportement exécrable. Peut être que si tu arrives à trouver la solution de cette énigme, elle deviendra plus, comment dire ... Coopérative. Car là, on n'y est pas du tout. Loin de là. Tu lâches alors un léger soupir d'exaspération, en te demandant dans quelle galère tu t'es fourré. Oui, c'est une vraie galère là. Et ta compagne de galère n'était pas un cadeau non plus. RAAAH ! Et tu as beau lui chercher des excuses, rien n'y fait, tu ne peux t'empêcher de te demander ce que tu as bien pu lui faire. Tu n'es pourtant pas détestable ou antipathique ?! Alors c'est quoi son problème à cette fille ? Non, vraiment. C'était aussi incompréhensible que cette fichue énigme idiote.

Soudain, alors que tu t'apprêtais à soumettre tes nouvelles réflexions à Lirya, une sonnerie un peu particulière se mit à résonner dans le lycée. Cette sonnerie qui signifiait qu'une équipe venait de résoudre la première énigme. Surpris, tu te lèves d'un bon. A la fois énervé et perplexe. Et tu jettes un coup d'oeil rapide à Lyria. Elle va très certainement te suspendre au plafond avec une corde de guitare en frappant ton cadavre avec une guitare défoncée.

« Mais c'est pas possible ! On vient juste de commencer cette foutu énigme ! Qui peut trouver une énigme pareille en si peu de temps ?! Ils sont pas bien ! »

Cela te semblait tellement incroyable, que tu n'en revenais. Rapidement, tu plongeas ta main dans une des tes poches afin d'en sortir la deuxième énigme. Celle qu'on ne peut ouvrir qu'une fois la première résolue. Maintenant, il fallait enchaîner immédiatement sur cette énigme, jusqu'à ce que la prochaine sonnerie résonne, et annonce le début de la troisième énigme. Confus, tu ouvres le petit papier, en te mettant près de Lirya pour lui dévoiler en même temps la nouvelle énigme. En espérant qu'elle n'abatte pas sa colère et sa frustration sur toi. Et Dieu sait la quantité de frustration et de colère que cette fille peut accumuler en elle. Ainsi, sur le papier, on pouvait lire ceci :

ENIGME II :

        Le rouge me vénère.
        Le jaune m'oublie souvent.
        Le bleu me déteste.
        Le vert me craint.

        Qui suis-je ?


Ce n'était pas croyable. Ce fichu directeur redoublait de perversité en matière d'énigme. Ce vieux sado n'avait rien de mieux que de s'amuser à broyer les neurones de ses élèves, déjà bien saoulés par les cours et les devoirs. La nouvelle énigme n'était guère mieux que la première. Et tu sentais déjà Lyria qui bouillonnait à tes côtés. Tu ne t'en sortiras donc jamais ... Comment faire pour y couper ? Cela te semblait totalement impossible. T'échapper ? La Faithbee serait capable de te poursuivre même dans les profondeurs les plus intimes de l'Enfer. Autant prendre sur toi, et tout endurer jusqu'à la fin de ce petit "jeu".

« J'imagine qu'il faut enchainer ... Alors là ... C'est peut être un truc en rapport avec les quatre maisons de l'école. Ou peut être les quatre éléments. Genre avec le feu, l'eau, et tout quoi. Qu'est-ce que tu en penses ? Ça te dit quelque chose ? »

Tu prenais bien soin de passer sous silence l'échec de la première épreuve, en espérant que Lirya, prise par l'ardeur du jeu, ne pense pas à cet échec et voit plutôt une éventuelle futur victoire dans cette énigme. L'énigme reposait entre tes mains, et rien de bien précis te venait en tête. Pourtant, à première vue, elle te semblait plus simple que la première. Mais ce n'était qu'une illusion certainement, car tu ne trouvais toujours rien. Vraiment. Tu n'as pas eu de chance sur ce coup là ...

[HS : Ton post m'a fait beaucoup rire. Lirya est géniale xD J'espère que ça va pour le post. Si y'a quelque chose qui cloche, hésite pas à MP ! Par contre, je suis désolé, mais je ne pourrais pas poster cette semaine ... Internat oblige Sad]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lirya Sandman

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/07/2011

MessageSujet: Re: Ams Tram Gram ~ Lirya Sandman   Ven 16 Sep - 21:44

    Alors que le Springtie se creusait le peu de cervelle qu’il pouvait avoir, toi tu boudais. Enfin, ce qui s’en approchait. Tu ronchonnais, tu grognais, tu soupirais bruyamment à la moindre de ses phrases. Et soudain, la sonnerie autorisant les participants à ouvrir les indices de la seconde énigme retentis. Tes yeux rivés vaguement vers le plafond d’où semblait résonner la sonnerie, tu lâchas un vague juron entre tes dents. Très vague. Tu étais frustré de ne pas avoir trouvé mais au moins, vous étiez débarrasser de ce truc. Tu laissais l’autre vociféré contre ceux qui avaient eu le mérite d’avoir un esprit suffisamment simplet pour entendre quelque chose à ce charabia d’enfant en bas-âge, tant qu’il ne mettait pas trop de temps à sortir les indices de la seconde énigme que tu n’avais même pas prit la peine de récolté toi-même.

    Tu lui laissas à peine le temps de lire tranquillement que tu lui pris sèchement le papier d’entre les mains pour l’observer, t’étant redressé sur ton fauteuil. Cette fois, tu allais trouver la réponse. Maintenant qu’on avait mis à mal ton orgueil, tu allais redoubler d’effort pour déchiffrer cette énigme, même s’il fallait que tu te montres aimable avec cet abruti qui te servait de partenaire. Tes yeux parcouraient le papier, s’arrêtant sur chaque détail alors que Nikolai commençait déjà à réfléchir à voix haute. Tu n’écoutais qu’à moitié, ou même juste au tiers ce qu’il pouvait dire. Déjà plongée dans une intense réflexion, tu classais chaque élément dans des petites cases, tes yeux d’ambre fixé sur le morceau de papier. Te voir aussi silencieuse et sérieuse était rare et plutôt précieux. Il n’y avait plus qu’à espéré que le jeune homme en profite et l’apprécie à sa juste valeur le temps que ca allait durer.

    Il semblait presque évident qu’il y avait un rapport quelconque avec leur différente classe. Ainsi, on pouvait sans mal associé le rouge aux Summerers, le jaune à la maison de l’abruti qui t’accompagnait, le bleu à la tienne et enfin, le vert à ces prétentieux de Winterhood. Mais là, il y avait à nouveau un problème. Les couleurs apposés sur les mots ne correspondaient pas. Pire encore, elles ne pouvaient pas avoir de rapport avec les maisons puisque le violet ne correspondait à rien. Pour ce point là, tu n’avais pas la moindre explication. Et l’option des éléments qu’avait vaguement évoquer ton camarade te semblait bancale. Il n’y avait pas de bleu.

    Et tu remarquas quelque chose d’intéressant. Sans savoir où ca pouvait te mener mais c’était surement important.

    « Les mots des couleurs ont sans le moindre doute un rapport avec nos différentes classes. Mais t’as remarqué que la typographie s’oppose de la même façon que les maisons entre elles ? »

    Tu avais besoin de quelqu’un pour faire rebondir tes idées, afin d’avoir un second élan dans ta réflexion. Pour cette fois, il fallait au moins essayer de faire un effort pour ne pas se faire passé à nouveau devant par quelqu’un d’autre. Alors tu tendis le papier sans le lâcher tout en lui montrant pendant que tu expliquais.

    « Le rouge pour les Summerers avec le mot ‘vénère’ écrit bien plus gros, alors que le vert pour les Winterhoods à le mot ‘craint’ en minuscule. C’est pareil pour la partie barré des deux autres phrases. »

    C’était frustrant. Tu savais qu’il y avait quelque chose qui allait découler de ça. Mais tu n’arrivais pas à comprendre quoi. Surement que la pièce manquante se trouvait dans l’explication des couleurs d’écriture choisit pour les noms de couleurs…

    « Enfin, c’est toujours plus simple de trouver ce que peuvent craindre les Winterhoods plutôt que ce que les Summerers vénèrent. »

    Le bleu me déteste. Il y avait tellement de chose que Lirya détestait que ce n’était pas du tout un bon point de départ. Là, tout de suite, ce qu’elle détestait, c’était de devoir faire équipe avec quelqu’un pour ce genre d’énigme.


[[ HS: T'excuse pas de pas pouvoir poster parce que tu es à l'internat xD C'est pas ta faute! Désolée, la réponse est moins drôle cette fois, j'suis un peu à plat en c'moment coté inspi', j'espère que ca ira quand même. ]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ams Tram Gram ~ Lirya Sandman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ams Tram Gram ~ Lirya Sandman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sandman Vs The Undertaker
» Comme au bon vieux temps. || Patrick Sandman
» Mise à jour de Lucien Sandman
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Triple Threat Match : Sandman vs Alex Shelley vs Evan Bourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Synchronicity :: Pic et Pic et Colegram :: Clubs Musique & Cinématographie-
Sauter vers: