AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kylian A. Kinai

Aller en bas 
AuteurMessage
Kylian A. Kinai

avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Kylian A. Kinai    Lun 18 Juil - 22:26


A

« If I could one day hear every song that you heard »




► CARACTERE :

Kylian est quelqu’un de peu bavard et d’effacé. Ce n’est pas qu’il n’aime pas les autres. Il aura juste tendance à être mal à l’aise et maladroit dans ses rapports avec les autres. De plus, son expérience lui a apprit que les autres avaient plus tendance à ne pas l’aimer que l’inverse. Il n’abordera jamais les autres de lui-même et serait plutôt « craintif » lorsqu’on viendra directement vers lui. Il ne tremblera pas et ne bredouillera pas. Sa façon à lui d’être timide est de se plonger dans un mutisme symptomatique et de répondre par monosyllabe.

Habitué des rencontres fortuites, l’inconnu ne l’effraie pas vraiment et sur ce point, il sera même un peu naif, écoutant un peu trop ce que peuvent lui dire les autres. Malgré tout, sa confiance est une chose difficile à obtenir car Kylian pense constamment que les gens le côtoient par pitié à cause de son état. Et ce malgré le fait qu’il ne souffre pas le moins du monde de sa cécité. Même lorsqu’il se sent un peu plus à l’aise avec quelqu’un, il n’en reste pas moins quelqu’un de peu démonstratif et loquace. Les seuls fois où on peut le voir sourire à coup sûr, c’est lorsqu’il parle de sa sœur.

D’un tempérament effacé, il est donc très rare qu’il s’énerve contre quelqu’un. Même si l’on se montre violent à son égard, il aura plutôt tendance à éviter le conflit ou attendre que ca passe. Ce n’est pas de la faiblesse, c’est simplement sa façon à lui de gérer l’agressivité des autres à son égard. En revanche, il y a une chose qu’il ne faut jamais faire devant lui : manquer de respect ou porter la main sur les personnes qui comptent réellement pour lui. Lui qui est d’ordinaire d’un caractère calme voir un peu dans la lune, deviendra alors une boule de rage qui ne verra sa haine apaiser que par le sang de sa cible. Mais même en colère, il restera impassible ce qui a tendance à accentuer la peur qu'il peut inspirer dans ces moment là. Lorsqu’il s’énerve à ce point, il oublie complètement tout ce qui peut se passer, comme s’il était passé dans un état second et c’est souvent le cas. Mais le nombre des personnes qui lui sont réellement cher et qui lui sont proches est vraiment très restreint.
► DON :
Les yeux du coeur

Depuis qu’il est devenu aveugle, on peut dire qu’une partie de son don s’est déclaré.
Il arrive à sentir les choses qui l’entourent, un peu à la façon d’un sixième sens. Oh bien sûr, il ne voit plus. C’est l’obscurité totale. Mais il a réussit à poser des impressions, des odeurs, des sons pour « voir ». Ses sens ont été amplifiés par la perte de l’un d’entre eux.

Et pourtant, il n’a pas réellement perdu la vue. Bien qu’il n’en ai fait que très peu l’expérience, Kylian est capable par un simple contact physique de pouvoir « lire » dans l’esprit de ce que ou de qui il touche. N’allez pas imaginer qu’il peut feuilleter votre esprit aussi facilement qu’on le ferait avec un livre, ça serait bien trop pratique. S’il fallait décrire ces lectures, on pourrait les qualifier de vague. Ca peut être plusieurs flash d’image, parfois il s’agit d’émotion forte ou simplement une voix…

Kylian n’a pas le moindre contrôle sur ce qu’il peut voir la plupart du temps. S’il s’agit d’une personne, ca serait la plupart du temps quelque chose relié à son état d’esprit à l’instant dit ou un souvenir relativement récent. Plus il sera proche de la personne, plus la possibilité de percevoir quelque chose et l’intensité de cette vision sera grande mais ca reste quelque chose de très aléatoire. Pour les objets, il s’agira la majorité du temps d’un « souvenir » de sa dernière utilisation, un peu comme une sorte de résidus qu’on aurait laisser après l’avoir utiliser.

Le contre coup de la « lecture des cœurs » est que plus les visions sont « longues », plus il est fatigué. Il peut même s’écrouler de fatigue sous une vague trop forte au contact d’une personne en pleine détresse, en proie à de sombre pensée ou souvenir. Pour cette raison, il évitera autant que faire se peut le contact avec les autres, afin de se préserver autant que pour préserver leur propre intimité vu qu’il n’a pas le moindre contrôle sur cette facette de son don.

« If I could be your eyes and see the world like you did »

    ► HISTOIRE :

Kylian fut le dernier enfant né de sa famille. Un soir quelques jours après sa naissance, son père sortit faire les courses et ne revient jamais. Pour lui, sa famille se compose de sa mère et de sa sœur ainée Alyssa, âgée alors de 13 ans. A eux trois, ils étaient une famille unie. Mais la vie n’était pas facile. Ils vivaient modestement dans un petit appartement, sa mère cumulant les emplois pour leur permettre d’assurer les dépenses. Kylian était un enfant enjoué et énergique qui ne lâchait pas sa grande sœur.

Il laissa les premières années de sa vie couler tranquillement dans ce cocon duveteux. Mais un peu après ses trois ans, Kylian était de plus en plus maladroit. Il trébuchait, il se cognait dans des objets comme s’il ne les voyait pas. Quelques mois plus tard, le diagnostique tomba : sa vue baissait à une vitesse alarmante et la cécité le guettait. Aucuns médecins n’arrivaient à expliquer ni même freiné ce processus. Un an plus tard, Kylian alors âgé de tout juste 4 ans, était aveugle.

Etrangement, il ne mit que très peu de temps à s’habituer. Il était même difficile de croire qu’il ne voyait pas et pourtant… La cécité soudaine et inexplicable de son fils avait tout de même affectée la mère de Kylian. Elle était devenue craintive, surprotectrice et paranoïaque. Elle avait finit par arrêter d’aller travailler pour passer ses journées à s’occuper de son petit bout. Alyssa avait alors décidé de prendre un petit job à mi-temps en plus de ses cours à la fac. C’est aussi elle qui s’occupait d’enseigner tout un tas de chose à Kylian. Elle lui lisait des histoires, faisant office de maitresse. Sans que personne ne se l’explique, Kylian arrivait à percevoir les mots sur le papier. Peut-être grâce à l’encre, en relief ou quelque soit la façon dont il réussissait. Il apprit à lire ainsi, passant sa main sur les pages. Ce fut plus long que pour une personne voyante mais il n’avait pas besoin d’intégrer une école spécialisé grâce à ça.

Un matin, la mère de Kylian n’ouvrit pas les yeux. Son cœur avait été fatigué prématurément par le stresse d’avoir un enfant handicapé. Âgé respectivement de 10 et 23 ans, Kylian et Alyssa était à présent orphelin. Mais ils n’étaient pas seuls. Tant qu’ils étaient ensemble, rien ne pouvait leur arriver.

Après de nombreux combat juridique, Alyssa acquit la garde de son jeune frère. Elle du cependant arrêter ses études pour prendre un travail et s’occuper de subvenir a leur besoin. De son coté, Kylian fit de son mieux pour être le plus indépendant possible. Il allait à l’école seul et avait réussit à ne pas se faire remarquer dans sa classe. Il restait en marge des autres, silencieux et attentif.
Très bon élève, il était d’ailleurs bien plus doué que nombre de ses camarades. D’ailleurs, il était surement celui qui restait le plus souvent à la bibliothèque, ce qui lui valut de nombreuse remarque. Comment un aveugle pouvait-il lire ? Il ne le savait pas. Il ne se l’expliquait. C’était comme ça. Son seul problème était qu’il ne voyait pas comme eux. Il ne pouvait écrire et donc les contrôles de connaissances étaient pour lui un problème majeur. Il réussit néanmoins à aller jusqu’au début collège, passant la plupart de ses épreuves à l’oral.
Ce fut lors de sa deuxième année de collège qu’il y eu le seul et unique incident de sa scolarité. Ce ne fut pas une simple blague de mauvais gout ou quelques brimades mesquines comme savent le faire les enfants de cet âge… Ce fut suffisamment grave pour qu’il quitte l’école par la suite, terminant sa scolarité chez lui. Cette décision fut celle de sa sœur, lui n’ayant été que très peu affecté par ce qu’on lui avait fait.

L’enseignement par correspondance finit par être la solution. Mais plus le temps passait et plus Alyssa tendait à devenir aussi protectrice qu’avait pu l’être leur mère vis-à-vis de Kylian. Elle essayait de le convaincre de limiter au maximum les fois où il sortait dehors, s’inquiétait dès qu’il rentrait un peu en retard. Pourtant, il n’avait pas eu le moindre problème depuis qu’il était scolarisé chez lui et parfois, il ressentait le besoin d’être au milieu d’autre personne. Pas nécessairement pour se faire des amis, il avait simplement besoin de sentir des présences humaines autours de lui, quelque chose qui lui permette de lui donner l’impression d’être quelqu’un de normale.

Tranquillement, il entama sa première année de lycéen en suivant toujours ses cours par correspondance. Il avait réussit à convaincre sa sœur qu’il pouvait aller travailler à la bibliothèque. Après tout, c’était loin d’être un endroit fréquenté par des fauteurs de troubles et qu’il n’y risquait donc rien. Elle finit par céder. Être entouré de lire et au calme lui permettait de pouvoir profiter de beaucoup de chose. Des sons de la nature qu’il ne pouvait pas réellement apprécier chez lui, le bourdonnement de la ville qui vivait autour de la bâtisse et aussi… elle.

Il l’avait rencontré pendant les mois d’été. Elle avait été intriguée par sa façon de lire les livres, d’une façon innocente et amicale. Elle ne s’était pas moqué et avait simplement sourit à la réponse du jeune homme.

- C’est un peu comme si le livre te parlait, avait-elle dit en riant d’une voix cristalline.

Il avait été surpris de sa réaction, de sa réponse et par son rire. Ils avaient finit par devenir amis. Il avait apprit à reconnaitre le bruit de ses pas, l’odeur de son parfum et la douceur de ses sourires. Sans les voir, il les entendait dans ses mots. Elle parlait bien plus que lui et même lorsqu’ils ne parlaient pas, se contentant de lire l’un à coté de l’autre, le temps semblait passer avec plus de légèreté. Ce n’était pas de l’amour. S’il avait du lui donner un statut, elle aurait été sa meilleure amie, sa confidente. Bien qu’il aimait beaucoup sa sœur, Kylian avait de plus en plus de mal à se confier à elle sans qu’elle s’inquiète de façon presque démesuré.

L’année s’écoulait doucement, jalonnée de rire et de découverte.
Un jour pourtant, Kylian du faire face à une drôle d’expérience. La journée était des plus banales et d’ailleurs, il ne se passa pas réellement quelque chose de particulier. Un simple détail qui pourtant changea tout. Entre eux, il n’y eu qu’un simple contact, parfaitement fortuit, alors qu’ils avaient tenté de prendre tout les deux le même livre. En l’espace d’un instant, un flot de flash bruyant et désordonné. Une silhouette. Un tatouage. Une main. Des draps tachés de sang. Un visage en larme. Un sentiment sembla remplir sa tête, un profond sentiment de désespoir et de dégout de soi. L’instant d’après, Kylian était inconscient sur le sol, un sillon marquant lentement sa tempe.

Lorsqu’il reprit connaissance, il se savait dans une chambre d’hôpital. Trois jours s’était écoulés et personne n’avait été capable d’expliquer ce qui avait bien pu lui arriver. Quelques jours plus tard, il était entièrement remit et il retourna à la bibliothèque. Elle l’y attendait, à l’endroit où ils avaient l’habitude de s’installer. Il ne savait pas trop pourquoi, mais ce qu’il avait ressentit ce jour là, il avait la quasi-certitude que c’était en rapport avec elle. Hésitant un long moment, il finit par briser le silence habituel.

- … ce tatouage… en formant d’aigle… il est…
- … comment est-ce que tu sais…


Un mouvement d’air brusque. Elle venait de se lever et il n’avait pas besoin de la voir pour savoir la façon dont elle pouvait le regarder à présent. Sa voix avait été tremblante, remplie d’un mélange d’angoisse et de honte. Il pouvait presque entendre que son rythme cardiaque s’était accéléré. Il baissa la tête, cherchant ce qu’il pouvait dire. Comment pouvait-il expliquer ça ? Il n’avait pas la réponse non plus et pourtant, il avait l’impression de l’avoir trahit. Avant même qu’il trouve quelque chose à dire, elle reprit la parole.

- … Je comprends.

Sa voix s’était apaisé mais le sourire qu’elle avait n’était pas le même que d’habitude. Il avait quelque chose de triste. Le ton de sa voix laissait transparaître une sorte de résignation. Elle s’approcha doucement de Kylian et posa la main sur sa poitrine au niveau du cœur de celui-ci.

- J’aurais du comprendre que c’était avec ça que tu voyais le monde. Tu sais Kylian, je ne t’en veux pas. Je suis même très contente de t’avoir rencontré ici.

Il l’entendait sourire à chacun de ses mots et pourtant, son cœur se serrait sous la main de son amie. Pourquoi ? Son discourt sonnait comme un adieu. Lui aussi était content d’avoir réussit à se lier à une personne aussi gentille qu’elle. Il voulait essayer de mieux la connaitre, de l’aider… il voulait la débarrasser de ce sentiment qu’il avait lu en elle.

- … Et toi Kylian ? Tu es…
- Oui… je…


Il alla pour poser sa main sur la sienne mais il retient son geste. Il avait peur. Peur de ce qu’il pourrait voir à nouveau. Peur de s’évanouir à nouveau. Peur qu’elle soit partit bien trop loin pour qu’il puisse aller la chercher quand il se réveillerait. Sa main tremblait, à quelques centimètres de celle posée contre son cœur. Mais avant qu’il n’ait pris la moindre décision, une mèche soyeuse de cheveux chatouilla son visage. Un contact doux et humide se fit sentir sur ses lèvres, une larme glissant de sa joue pour rejoindre la ligne de son menton. L’instant d’après, il était allongé sur le banc, à nouveau inconscient. Imprimé dans son esprit, les derniers de son amie. « Pardonne-moi. Adieu. »

Une semaine plus tard, il revient à la bibliothèque et fut aborder par la personne chargé de l’accueil. Quelqu’un lui avait laissé une lettre. Il lui avait suffit de la prendre pour savoir. Il ne la reverrait plus jamais. Il n’ouvrit jamais cette lettre et se contenta de la garder précieusement, jusqu’au jour où il aurait le courage de savoir ce qu’elle avait posé sur le papier avant d’abandonner sa vie.

Après cet incident, Kylian refusa de sortir de chez lui. Il se referma petit à petit sur lui-même. Alyssa n’avait rien réussit à savoir et l’attitude de son frère l’inquiétait de plus en plus. Vers la fin de son année scolaire, elle lui apporta une étrange lettre.

- … C’est pour toi.
- Qu’est-ce que c’est ?
- Une lettre d’invitation pour une école. Tu en avais aussi reçu une l’année dernière. Une école pour des personnes possédant des…. dons particuliers.
- Des dons ?
- L’année dernière, je pensais que ce n’était pas une bonne idée mais… peut-être que tu devrais y aller. Je sais bien que je ne peux pas t’aider, j’aurais beau essayer autant que je peux, ça ne t’aidera pas à avancer.


Elle vint s’assoir à coté de lui sur son lit. Ca faisait tellement longtemps qu’ils n’avaient prit le temps de réellement parler. Kylian avait grandit. Elle s’était laissé entraîner dans la folie des adultes de se plonger à corps perdu dans le travail et quelque part en chemin, elle avait oublié qu’avant d’être sa tutrice, elle était sa grande sœur.

- … ne va pas croire que je veux me débarrasser de toi. Si je le pouvais, je ferais mes valises pour y aller aussi.
- Je sais Aly…
- Tu sais aussi que je t’aime énormément ? Ca me fait de la peine de te voir dans cet état. Si cet endroit peut t’aider, tu dois y aller. Toutes les interrogations qui te hantent, toutes ses questions que tu ne peux ou ne veux pas me poser…
- … ils auront sûrement les réponses.


C’est ainsi qu’il décida d’entrer dans cette école, avec un an de retard. Peut-être qu’il allait pouvoir trouver des réponses là bas. Il savait qu’il n’était pas fou, que ces choses qu’il avait vu et qu’il sentit, ressentit, étaient réelle. C’est pour ça qu’il devait s’y rendre. Il devait aller à Synchronicity.


NOM : Kinai
PRÉNOMS : Kylian Alexis
ÂGE : 17 ans
SEXE : Masculin
NATIONALITÉ : Tsino-Americain
CLASSE DÉSIRÉE : Aucune en particulier.
ANNÉE : 2ème Année




[je me suis permis d'éditer très légèrement les codes pour rendre les cases de texte moins étroites... j'espère que ce n'est pas un soucis >.<]





Dernière édition par Kylian A. Kinai le Lun 25 Juil - 18:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contedunevie.blogspot.com/
Dimitri F. Morstorm

avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Kylian A. Kinai    Mar 19 Juil - 11:08

rozilhagfùpmfkaz DUH.
Que. Je.
MAGNIFIQUE.
Histoire magnifique. Pouvoir magnifique. Personnage magnifique.
VOILA.
Donc euh. Déjà, bienvenue, et euh. TU TE GAVES.

Je sais pas trop dans quelle classe te mettre. Le personnage est complexe, presque trop réaliste. Je pense cependant que Faithbees est le meilleur endroit pour le recevoir. Après, si tu t'attendais à autre chose, je peux toujours écouter ta proposition Very Happy

ET POUR LES CLUBS.
DIRECT LITTÉRATURE. Parce que voilà.
Et euh sinon, tu peux aussi prendre Musique, cinématographie. Tu peux en prendre autant que tu veuuux mais minimum un. :3

VOILA. JE. DUH.
ADMIRATION.
Je veux un RP avec toi voilà.

ENCORE BIENVENUE. J'ai vu que t'avais déjà fait ton "calendrier" et euh. Plus qu'à faire ta fiche de lien.
N'oublie pas de recenser ton avatar et ton pouvoir Wink



« Imagined that from the outside. I was scared, as much as Ron in Harry potter in front of spiders. I didn't know how I had to act. My all body hurted. I didn't succeed to think. Crying, I went against her. Crying, I apologized in a murmur. Crying, I kissed her. » ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuutsu.tumblr.com/
Kylian A. Kinai

avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: Kylian A. Kinai    Mar 19 Juil - 11:16

Quel accueil! >///<
Damned, j'avais peur d'en avoir fait un peu trop pour le pouvoir, je suis rassuré de voir que c'est bon. xD

Les Faithbees me vont tout à fait. Il n'était pas assez calculateur, fêtard ou courageux pour les autres de toute façon aha.

Pour le club, littérature sera amplement suffisant!

J'avais commencé à poster mon calendrier et les liens avant de constater qu'il fallait être validé pour ça. J'ai gardé les codes sur un bloc note, je vais remettre tout ça en place de suite.

Encore merci pour cet accueil chaleureux! >3
(pour le recensement d'image, je poste à la suite du sujet, c'est bien ça?)





Dernière édition par Kylian A. Kinai le Mar 19 Juil - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contedunevie.blogspot.com/
Dimitri F. Morstorm

avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Kylian A. Kinai    Mar 19 Juil - 12:16

NON NON NON LE POUVOIR IL EST OKAYYYYYYY.

Euh, oui, c'est à la suite :3
Oh et en fait j'ai oublié de te VALIDER ! Very Happy

Bon jeu parmi nous Wink



« Imagined that from the outside. I was scared, as much as Ron in Harry potter in front of spiders. I didn't know how I had to act. My all body hurted. I didn't succeed to think. Crying, I went against her. Crying, I apologized in a murmur. Crying, I kissed her. » ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuutsu.tumblr.com/
Kylian A. Kinai

avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: Kylian A. Kinai    Mar 19 Juil - 12:21

TANT MIEUX!

Merci! o/
Ch'ui tout bleu :bounce:

J'vais m'atteler dès maintenant à l'écriture de mon premier sujet!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contedunevie.blogspot.com/
Kylian A. Kinai

avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: Kylian A. Kinai    Lun 25 Juil - 18:27

. : : Avatar utilisés : : .

-
-
-
Variation (1) - Variation (2)
-
-
-
-
-



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contedunevie.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kylian A. Kinai    

Revenir en haut Aller en bas
 
Kylian A. Kinai
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kylian
» Soulmates never die [Kylian] Terminé
» Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian]
» Second combat : Kylian VS Hyrienna GAGNANT KYLIAN
» Quand maintes convictions se confrontent... [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Synchronicity :: Ams Tram Gram :: Présentations&Folie :: Dossiers complétés-
Sauter vers: