AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]

Aller en bas 
AuteurMessage
Wesley E. Jefferson

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   Ven 22 Juil - 13:43

Ah, la bibliothèque ! S’il y a bien un temple à la connaissance cela serait probablement une bibliothèque. Il y a quelque chose de fort, noble et solennel dans ce lieu : Les plus grands génies de toute l’Histoire s’y côtoient, hors du temps. Les grandes découvertes scientifiques, le Passé et ses mystères ainsi que la beauté transcendante de la littérature… Tout repose dans le style le plus pur parmi les pages blanches. Prêts à partager ce savoir avec ses privilégiés, ses initiés.

Ces derniers étaient justement réunis au fond de la pièce, à l’écart afin que les conversations ne dérangent pas les autres usagers. Plusieurs tables de travail étaient collées les unes contres les autres pour contenir le club de Littérature en son entièreté. L’ordre du jour était simple : les membres présenteraient aux autres un ouvrage qu’ils avaient lu dans la semaine. Le club étant constitué, sans surprise, dans sa majorité de Faithbees les débats qui s'y déroulaient auraient de quoi ravir son auditoire attentif. D’ailleurs… Pourquoi ils portaient presque tous des lunettes ? C’était obligatoire d’en mettre et il ne le savait pas ?

Il y avait à cette table le fleuron intellectuel de l’Académie et il y avait Wes. Sa réputation le précédait. Il fallait avouer que le pauvre garçon faisait méchamment tache. Premièrement il était le seul et unique Springties mais on se demandait surtout ce qu’il venait faire dans la bibliothèque. Le sportif était bien plus à sa place sur le terrain de Rugby qu’il venait de quitter qu’assis, recroquevillé, sur une chaise. Il essayait pourtant de se faire discret, ses longues jambes pliées afin de ne pas donner un coup involontaire à ses camarades. Il était arrivé à l’heure et tentait de se fondre dans la masse. Sans grand succès. Il essayait, vraiment, d’écouter l’exposé en cours mais son air confus et ses sourcils froncés dans ce qu’il voulait une intense concentration le trahissaient aussitôt.

Il se redressa sur sa chaise, les muscles endoloris par sa position inconfortable. Il ne comprenait absolument rien à l’explication de l’orateur actuel, une fille qui parlait d’un air exalté. Il passa nerveusement une main dans ses cheveux en bataille et jeta un coup d’œil à ses voisins les plus proches. Non, il était apparemment le seul à être totalement largué. Il trompa l’ennui un moment en observant les autres élèves sans grande discrétion comme à son habitude. W. avait dû rêvasser un bon moment car la jeune fille parlait à présent de la dichotomie dans "Le Portrait de Dorian Gray."
Le métis remua une fois de plus sur sa chaise en manque d’espace. Il se pencha à sa gauche pour demander à son voisin

« Pourquoi elle parle de co-o-ton ? »

Il avait l’air surpris de l’enfant qui s’était endormi dans sa poussette au parc pour se réveiller au beau milieu d’un supermarché. La malchance décida de se manifester car le jeune homme se retrouva secoué par le hoquet. Oh non pas maintenant ! Car le hoquet chez lui ressemblait à un Wes se faisant électrocuter à répétition. Enfin ça devrait ressembler à cela, il ne s'était encore jamais reçu de décharge électrique à la figure! Malchanceux mais quand même. Peut être plus tard.

Il essaya de les garder aussi silencieusement que possible afin de ne pas couvrir les présentations des autres élèves. Ce qui eut pour résultat que de renforcer ses spasmes. Il leva les yeux au plafond, inspira profondément avant de retenir sa respiration. Son visage commença à devenir rouge puis les pointes de ses cheveux suivirent le mouvement par solidarité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   Ven 22 Juil - 17:22

    Si ce n'était par obligation, Kacey ne se serait jamais retrouvée à la bibliothèque ce jour-ci. Autant lui avait-il semblé que le club de littérature serait celui qui l'intéresserait le plus, mais qui surtout lui permettrait d'être le plus tranquille, autant elle ne s'était jamais aussi trompée. En plus d'être un des clubs les plus populaires, surtout parmi les Faithbees, il fallait en ce jour présenter une œuvre, devant tous les autres. Ceci, elle ne le ferait jamais, qu'ils essaient de la mettre à la place de la pauvre demoiselle que personne n'écoutait, et elle mordrait quiconque se trouvait à sa portée. Et comme si ce n'était pas assez, son voisin était du genre remuant. Il ne tenait pas en place et n'avait ni la tête (visage) ni la tête (cerveau) à faire parti d'un club pareil. C'était à se demander s'il n'avait pas perdu son chemin.

    Oh bien sûr elle s'appliqua à l'ignorer, tout comme elle le faisait avec la présentation de Dorian Gray. De toute façon ce n'est pas comme si elle attirait spécialement l'attention. Déposant ses lunettes sur la table pour reposer ses yeux, elle tourna la page de La Cerisaie, son regard coulant comme le courant d'une rivière, calme et fluide, sur les lignes de la pièce de théâtre. Les comédies n'étaient pas en général ce qu'elle préférait à la littérature, mais celle-ci était distrayante tout en étant intéressante, sa lecture en était donc des plus agréables.

    Du moins elle aurait pu l'être si elle l'avait lu à un autre endroit, à un autre moment, seule. Une voix masculine à sa droite attira son attention, et elle leva distraitement la tête vers son voisin, décidant malgré toute l'impatience qu'elle manifestait à son sujet de ne pas l'ignorer.

    - Aucune idée.

    Chose faite. A présent elle pouvait retourner à sa lecture. Ou pas finalement. Car le grand gringalet semblait en avoir décidé autrement. Ce que Kacey avait d'abord identifié comme une légère crise de hoquets se trouva être un peu plus inquiétant lorsque le jeune homme fut pris de spasmes et devint rouge écrevisse. La demoiselle était prête à lui envoyer une réplique cinglante lorsqu'elle constata avec effroi que les cheveux du Springtie semblaient décider à se joindre à la compétition de couleur.

    - Va a l'infirmerie plutôt que de te mettre dans cet état !

    Un poil agacée, un poil seulement, surtout choquée et décidée à ne pas attirer l'attention plus que cela. Pourquoi avait-il fallu qu'il s'asseye à côté d'elle ?! Une chose était sûr, cela ne se reproduirai plus. Jamais.


Dernière édition par Kacey V. Ethelan le Lun 25 Juil - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misty J. Knives

avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 22/06/2011

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   Ven 22 Juil - 17:46

Aujourd'hui, c'était un jour un peu particulier. Aujourd'hui, c'était un jour que Misty redoutait -ou pas. Aujourd'hui, c'était réunion avec les gens du club de littérature. Non pas que ça déplaise à Misty de montrer qu'elle avait parfaitement lu et compris Zadig ou la destinée et que ne l’embêtait absolument pas de faire un long monologue qui n'intéresserait surement que les plus intelligents. Mais quand même un peu. Elle était à peu près certaine que la moitié des personnes ici ne devait pas comprendre ce que la Faithbee en face d'elle disait. En plus de ça, elle était assise à côté d'une fille qui, à première vu, n'avait rien à faire de l'exposé si peu passionnant de son confrère. Misty faisait genre de bien écouter, même si c'était tout le contraire. Tout ce qu'elle désirait pour le moment, c'était que cette réunion se termine. Rester cloitrée avec des personnes qui ne l'appréciaient surement pas (et vice-versa) et qui présentaient tour à tour leur livre, ce n'était pas si intéressant que ça. Surtout qu'il y avait quelques intrus dans le lot, à savoir le voisin de gauche de sa voisine de gauche. Alors que la petite rousse entendit un vague "pourquoi" de la part du jeune homme, il aura fallut que ledit jeune homme ait le hoquet, perturbant l'exposé en cours et le reste des personnes essayant de faire mine d'écouter. Ça faisait rire intérieurement la miss de voir ce genre de personne au club de littérature. Ça mettait toujours un peu de piquant dans la séance. « Va a l'infirmerie plutôt que de te mettre dans cet état ! » venait de dire sa voisine à son propre voisin. C'est vrai que quand la couleur de cheveux commençait à vouloir jouer avec la couleur rouge du visage, ça devenait inquiétant. Pas pour Misty mais surement pour le reste de l'assemblée qui commençait sérieusement à lancer des éclairs avec les yeux sur la girafe rouge. Elle sourit, faisant mine de ne rien voir, laissant le cours des choses avancer. Avec un peu de chance, il pourra rester dans la salle pour animer un peu cette discussion. Ou alors il se ferait jeter par la meneuse du groupe. Mais ça, ce serait moins drôle.

Alors que tout commençait à devenir un peu hasardeux, Misty reprit son livre, recommença à le relire encore une fois. "Ainsi je l'ai décrié, et j'ai assuré M. le Cadi-Lesquier que c'est un ouvrage détestable." L'ironie de l'époque la fera toujours autant rire. Elle sauta l'épître dédicatoire pour passer directement au chapitre premier, pendant que l'autre intrus essayait désespérément de se calmer. Maintenant qu'elle commençait une lecture, Misty avait besoin de calme. Donc euh, les hoquets, s'ils pouvaient se stopper par un miracle de la nature, ce ne serait pas de refus. Et si elle lui congelait la tête pour voir si ça continuait ? Non, pas maintenant, elle avait la flemme. Et devoir faire taire quelqu'un à la place d'un autre, sans façon. Surtout quand on sait que quelqu'un d'autre qu'elle pouvait résoudre le problème. Du coup, elle ne fit qu'un petit grognement ajoutant dans un simple souffle de mécontentement « Qu'on le fasse sortir... ». Mais ça, qui le ferait ? Ce type, rien que de vu, avait l'air aussi grand qu'une poutre électrique et aussi costaud qu'un mur en béton armé. Et aussi rouge qu'une tomate bien mûr mais c'était qu'un détail.



Dernière édition par Misty J. Knives le Mer 27 Juil - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian A. Kinai

avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   Mer 27 Juil - 12:12

    Les travaux en groupe. S’il y avait une seule chose avec laquelle Kylian était plutôt mal à l’aise, c’était ce genre de réunion. Il avait préféré choisir un ouvrage plutôt d’un style classique et qui restait malgré tout intéressant, à son sens. Il faisait partit des ouvrages qu’il affectionnait particulièrement mais il fallait prendre en compte que chacun était différent. C’est pourquoi il avait choisit « Les nouvelles histoires extraordinaires » d’Egard A. Poe, un recueil de nouvelle qui serait séduire les puristes grâce à au style particulier de l’auteur, charmer les curieux par l’univers fantastique et satisfaire les moins courageux par le coté court des différentes nouvelles. C’est ainsi que Kylian avait jugé que c’était peut-être le meilleure choix à faire.

    Au début de la réunion, il s’était un peu mis en marge, par simple réflex, se séparant de sa voisine d’une chaise et prenant soin de ne pas avoir de voisine à sa droite. Il n’avait pas vraiment besoin d’être proche des autres pour les entendre. C’était ses yeux qui ne fonctionnaient plus, pas ses oreilles. Lorsque le premier exposé commença, le jeune aveugle eu comme un doute sur le choix de son livre. Il fallait avouer que « Le portrait de Dorian Grey » n’était pas vraiment ce que l’on pouvait appeler de la lecture populaire. Bien évidement, lui l’avait lu mais même avec son gout certain pour les livres, il l’avait trouvé un peu rébarbatif et lourd dans son style, sans que ca l’empêche de le terminer. Peut-être avait-il sous-estimé ses camarades ? C’est vrai qu’ils étaient tous dans le club de littérature après tout…

    Il avait eu le temps de reconnaitre un peu les personnes présentes. On pouvait d’ailleurs se vanter d’une certaine parité. Kylian n’avait pas trop de mal à situé les deux demoiselles, surtout que celle-ci étaient membre de la même maison que lui, comme la plupart des personnes du club d’ailleurs, mais il y avait aussi un garçon qui avait retenue un peu son attention les autres fois. Surement parce qu’il semblait ne pas être très à l’aise ici. Même d’où il était, il pouvait l’entendre se tortiller, mal à l’aise. Aux plus grands désarrois de se voisine et de la voisine de cette dernière, qui semblait tout aussi agacé l’une que l’autre par son attitude.

    Il finit par poser une question, le plus discrètement qu’il pu et d’ailleurs, la réponse ne du pas trop l’éclairer. Quelques instants plus tard, il sembla prit de hoquet. Décidément, le pauvre n’était vraiment pas plus à l’aise que Kylian mais bien plus malchanceux. Tentant de faire passer ce petit détail désagréable –tout le monde sera d’accord sur le fait qu’avoir le hoquet était une chose particulièrement désagréable–, il réussit visiblement à achevé la patience de sa voisine qui lui ordonna d’un ton plus qu’agacé d’aller à l’infirmerie. Sans suivit un grommellement peu amicale de celle qui était la plus proche de Kylian. Ce n’était pas comme s’il y pouvait quelque chose non plus…

    Observant de sa place la scène, sans pouvoir constater le changement de couleur capillaire du Springties, Kylian sortit une bouteille d’eau sucrée de son sac. Il avait prit l’habitude d’en avoir une, juste au cas où. Il la posa sur la table et la poussa légèrement en direction de la victime de ce hoquet qui semblait agacée les autres membres.

    « Il faut contracter le diaphragme… Essaye en buvant. »

    Il était rare de voir Kylian prendre la parole et même là, il l’avait fait doucement, histoire de ne pas trop perturber le reste du groupe. Et puis, aller à l’infirmerie pour un simple hoquet était plutôt bête. Le garçon risquait de louper une partie des présentations. Même si ca semblait plutôt être une bonne chose de l’avis de la rouquine à sa gauche…





Dernière édition par Kylian A. Kinai le Mar 9 Aoû - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contedunevie.blogspot.com/
Wesley E. Jefferson

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   Mer 27 Juil - 21:53

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’ambiance était loin d’être chaleureuse pour le Springties. A des années lumières de la camaraderie de son autre club ! Mais c’était sans doute dû qu’il servait à quelque chose là-bas. Alors que parmi le club de Littérature il était aussi distrayant et pénible qu’un enfant dans un avion. Heureusement le jeune homme était bien trop concentré sur son hoquet pour remarquer les nombreux regards noirs et remarques pleines d’agacement. Comme s’ils n’avaient jamais été victime de ces insupportables spasmes.
Wes essayait de se souvenir de tous les remèdes de grand-mère contre le hoquet. Il fallait se rendre à l’évidence que le fait de retenir sa respiration ne marchait définitivement pas. Il était peut être bon en apnée, certes, mais pas à ce point : son cerveau avait besoin d’air quand même. Etrangement continuer jusqu’à devenir bleu n’aiderait sans doute pas à le faire oublier. Il inspira profondément et quand sa respiration se stabilisa à nouveau il plaqua une main contre sa bouche pour cacher le pot aux roses.
Il devrait peut être écouter le conseil de la jeune fille, à présent sans lunettes, à ses côtés et s’éclipser.

Heureusement , ou malheuresement cela dépendait des points de vue, quelqu’un décida de prêter main forte à notre malchanceux sportif. Une bouteille roula jusqu’à lui. Le regard de Wes suivit la bouteille et son possesseur , un garçon qui ,lui, ne les fixait pas. Ce type d’après l’athlète était un peu « Ninja » vu qu’il semblait se refondre dans la masse. Il lui adressa un large sourire reconnaissant. Pour le sportif cela paraissait être une très bonne idée. Ca aurait eut l’air encore plus brillant s’il savait ce qu’était un « Diaphragme » mais bon.

"Oh ! Co-o-ool ! Merci, ça va les noyer !"

Enfin quelqu’un qui n’essayait pas de lui faire comprendre qu’il avait autant sa place ici qu’un danois dans un panier à teckel. Ou quelque chose du genre… Wes prit plusieurs gorgées d’eau malgré son hoquet Ca pourrait être pire, s’il avalait de travers maintenant , là, ça serait la catastrophe. S'il recrachait l'eau sur la belle table en bois précieux ou les livres mésippopotamiens du V ème siècle , là les Faithbees allaient sortir les torches direct!
Enfin le silence au soulagement général. Ca fait du bien quand ça s’arrête.

Hic.

Raté. C’était aussi audible qu’une quinte de toux dans une église. Le jeune homme se leva subitement de sa chaise bien décidé à sortir. En allant courir il devrait respirer plus fort et ainsi mettre fin à ce hoquet. Dommage qu’il n’avait pas remarqué que le bruit de fond que représentait l’exposé s’était tû.

"Wesley… "

Le susnommé s’arrêta net dans sa tentative d’évasion en marmonnant des pardons aux chaises qu’il heurtait. Le pôle électrique humain se retourna mortifié vers la présidente qui le regardait avec un air scandalisé. Il allait se faire virer et possiblement un de ces petits maillets comme au tribunal allait lui arriver en pleine tête. Aoutch. Dommage, Wes aimait bien ce club même si ce n’était pas réciproque.

"C’est à vous, merci de ne pas vous enfuir."

… Oh. « Crotte» à défaut d’autre chose. Déja? Ca lui était completement sorti de la tête. Mais hé, comme Wes voyait toujours le côté positif la trouille venait de lui faire passer son hoquet au moins ! Un grand sourire , nias ou illuminé selon certains, se dessina sur son visage alors qu’il saisissait son ouvrage.

"Alors… Euh… Donc, moi j’ai lu un classique cette semaine. « Green Lantern ». Voila. Bon pour ceux qui ne connaissent pas, je tiens à préciser que non il est pas à moitié lanterne et il ne se bat pas avec une lanterne. "

Il se moquait d’eux ou il était juste une andouille sidérale ? Une vague de murmures dans une assemblée pourtant si calme. Et voilà ! Il venait de redéfinir la frontière de la bêtise. Il était pas assez idiot pour faire un exposé sur une BD au même niveau que Kant devant des cerveaux? Si, si . La différence entre le génie et la bêtise, c'est que le génie a des limites. Bien joué Frankenteen! L’auditoire va certainement t’écouter et adorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   Jeu 28 Juil - 18:39

    Malgré elle Kacey commença sérieusement à s'inquiéter lorsque le rouge fit place au bleu sur le teins de son voisin. Elle lança un regard noir par dessus son épaule à la petite peste de Faithbees qu'elle était loin de porter dans son cœur et qui venait de faire une remarque qui - bien que pertinente - était très désagréable, autant pour le sportif que pour les autres à côté. Pas besoin de se montrer aussi hautaine. Enfin bon, à ce sujet la miss n'avait pas grand chose à dire...

    Chose est-il qu'elle faisait de son mieux pour ne pas paniquer ou s'énerver, l'un et l'autre n'étant d'aucune aide présentement, et s'appliqua à trouver une solution. Sauf que bon, les hoquets, ça se soigne pas... Si ? Elle n'avait jamais rien lu à ce sujet en tout cas... Quelle ne fut pas sa surprise d'entendre Kylian prendre la parole à ce moment là. Elle ne fit même pas attention à ce qu'il disait, trop étonnée de le voir intervenir en groupe pour cela.

    De toute manière, il semblait qu'il ait suffit d'une bouteille d'eau pour sauver le Springtie de changer une nouvelle fois de couleur, qui sait ce qu'il aurait pu aborder ensuite... Du moins c'est ce que Kacey crut un instant, comme tous autour, même le principal concerné. Jusqu'à ce qu'un hoquet assez bruyant résonne dans la pièce. Elle sursauta en le voyant se lever si abruptement, mais il fut bien vite interrompu dans ses pas par la présidente du club qui décida qu'il était là le meilleur moment pour l'interroger. Autant dire qu'elle n'avait absolument rien remarqué, ou qu'elle était tombée sur la tête avant la séance.

    Green Lantern. Elle l'avait lu bien sûr, peu après avoir parcouru l'intégralité des Marvel Comics, mais se doutait que ce soit le cas de nombreux de ses camarades... Elle avait beau s'intéresser à tous genres de lectures, dans le club les élèves prédominants ne se nourrissaient que de Zola ou Shakespeare, et avait le concept même de la bande dessinée en horreur. Avec un léger soupir à peine audible, elle ferma son propre livre et se cala contre le dossier, esperant ne pas avoir à passer car elle n'avait elle même rien préparé... En tout cas... Bonne chance Wesley, bonne chance....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misty J. Knives

avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 22/06/2011

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   Jeu 28 Juil - 20:59

Définitivement chiant lorsque la concentration devait être sur le livre. Misty aurait bien voulu clouer elle-même le bec de l'intrus. Ignorant le regard peu amical que venait de lui lancer sa voisine après le grognement de la rouquine, cette dernière était prête à se lever pour mettre le grand méchant loup dehors. Jusqu'à ce qu'une bouteille se glissa parmi la foule de livre sur la table pour atterrir devant le jeune homme qui, dans un hoquet de contentement, remercie la personne ayant eu l'amabilité de lui venir en aide. Se replongeant dans sa lecture, Misty évita bien les regards des autres membres du club sur le garçon qui s'était calmé. "Calmé. Une bonne minute plus tard, il recommença de plus belle. Son hoquet était si audible que ça aurait surement très bien résonner dans une caverne. Tiens, et si on l'enfermait dans une caverne justement ? Même pas besoin de se bouger les fesses que d'un coup, le voisin de sa voisine renversa limite sa chaise en essayant surement de se sauver. Et il avait bien raison. Enfin, jusqu'à ce que la présidente du club ne l'interpelle. Wesley ? Ah, son nom. Difficile de croire que ce truc qui gigotait depuis le début de la séance avait un nom. Il était néanmoins temps pour lui de faire ses preuves au sein du club d'intellos qu'étais les littéraires en présentant son livre. S'il en avait lu un. Grand instant de suspense. Distraite par sa propre lecture, Misty n'en fut pas moins au bord de la crise cardiaque lorsqu'elle tendit un vague « Green Lantern ». Est-ce que ce garçon s'était trompé de club ? Certes, il était vrai que les bandes dessinées étaient autorisées, si ce n'était toléré. Mais c'était grandiose tout de même, sortir quelque chose de Marvel face aux grands classiques qu'allaient présenter les autres élèves.

Non, Misty n'était pas en train de le regarder avec des yeux ronds. Non, Misty n'était pas en train de lâcher à moitié son propre livre pour regarder la couverture de celui qui était en train d'être exposé. Non, Misty ne venait pas d'avoir un raté niveau cardiaque. Elle voyait bien que le reste de l'assemblé commençait à se bouger un peu aussi. Des murmures, des yeux rivés vers l'être lumineux inconnu qui venait de s'écraser en plein milieu d'une réunion du club de Littérature. Dans un sens, ça plaisait bien à Misty, elle adorait en savoir plus sur tout. Les BD, pas sa tasse de thé, mais quand c'est quelqu'un d'autre qui présente. Et surtout si ça avait l'air intéressant. Elle ne disait pas non. Élargir sa culture générale. Et en connaitre un peu plus sur l'extra-terrestre. Pas mal le programme. Finalement, elle avait bien fait de ne pas l'enfermer dans une caverne. Du coup, miss gosse de riche posa son livre, resta droite sur sa chaise -fierté pourrie, bonsoir !- et commença à écouter un peu plus attentivement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian A. Kinai

avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   Jeu 28 Juil - 22:41

    Durant un bref instant, la bouteille d’eau sucrée sembla avoir eu raison du hoquet de son camarade. Durant un très bref instant. Le temps de laisser une fausse joie s’installer chez le jeune sportif avant de revenir à la charge, encore plus virulent. Kylian aurait eu plein de technique à lui donner, s’il avait été plus sociable et plus bavard. Il y avait la technique de retenir sa respiration, boire un verre d’eau, avoir brusquement une grosse frayeur, faire un rectangle parfais avec ses pouces et indexes… Il avait lu un recueil de « tuc de grand-mère » un jour. Il y avait découvert plus de choses intéressantes et d’autre non. Mais pour le hoquet, il y avait beaucoup de technique. Il y avait aussi celle de boire un verre d’eau à l’envers mais Alyssa, son ainée, lui avait toujours déconseillé cette méthode. L’eau avait tendance à ressortir par le nez… Le principe général étant d’oublier complètement son hoquet.

    Visiblement trop embarrassé de gêner l’assemblée, le garçon se leva brusquement en bousculant quelques membres du mobilier alors qu’il tentait de s’enfuir. C’est précisément à ce moment là que la présidente du club de littérature décida de l’interpelé. C’était à son tour de faire sa présentation. Surpris par l’intervention soudaine ou étreint par le stresse de parler en public, Wesley en oublia complètement son hoquet. Il revient vers l’assemblé, comme animé d’une nouvelle vie. Bien qu’il soit quelqu’un de bruyant, chacun de ses mots étaient vraiment remplis d’énergie. C’était toujours plus agréable que ceux qui gaspillaient leur salive pour cracher leur haine aux autres. Mais quand même, Kylian aurait surement été moins distant s’il avait été plus…. timoré disons.

    Finalement, le géant du club de littérature présenta son œuvre. « Green Lantern ». La bande dessinée était une chose que, même avec son expérience, Kylian avait beaucoup de difficulté à lire. Capter des mots sous ses doigts était facile. Quelques illustrations en noir et blanc aux milieux de texte l’étaient relativement tout autant. Mais un comics lui demandait beaucoup de concentration et l’épuisait assez rapidement. A ce jour, il n’avait jamais réussit à en terminer un seul à ce jour. Ce n’était pas faute d’être interessé mais au final, il finissait toujours par s’écrouler de fatiguer à tenter de percevoir tous les détails et les couleurs de l’ouvrage. D’ailleurs, il n’arrivait jamais vraiment à « lire » les couleurs.

    Cette présentation lui permettrait de connaitre l’histoire, à défaut de pouvoir en profiter sous ses doigts. Wesley venait, sans le savoir, de le rassurer sur le choix de son livre également. C’était une bonne chose de varié les choses. Et puis, l’assemblée, bien que surprise, semblait soudain un peu plus éveillée que lors de la présentation de l’assommant roman d’Oscar Wilde.


[[ désolé pour le coté court ;A; promis je me rattrape la prochaine fois!! ]]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contedunevie.blogspot.com/
Wesley E. Jefferson

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   Mar 2 Aoû - 21:58

Inattendue. C’était l’effet de la bombe que venait de lâcher Wes. Cela ne laissait indifférent bien sûr, certains membres qui ignoraient l’exposé précédent ne le trouvant pas assez bien traité, -c’est à dire pas comme ,eux, l’auraient traité bien sûr – se mirent subitement à observer le géant. Certains le regardait comme si on avait donné un clavier à un ouistiti et que celui ci avait écrit « Hamlet » en appuyant n’importe où. D’autres avaient même la bouche légèrement entrouverte, si W. était à leur place, il éviterait de faire ça. Une fois il avait selon ses propres mots « genre presque avalé un insecte : pas cool ».

Il jeta un bref coup d’œil à son auditoire et son regard croisa celui d’une jeune fille élégante aux cheveux flamboyant qui écarquillait les yeux pour mieux voir la couverture apparemment. Wes lui décocha un sourire chaleureux, ravi de son intérêt pour sa BD. Waw, il était le premier à recevoir autant d’attention, ce qui lui donna du baume au cœur : il avait bel et bien sa place parmi eux tout compte fait ! Car Mr Jefferson avait un peu du mal à constater qu’à l’évidence l’auditoire se demandait s’il n’était pas sérieusement atteint et non que le club était terriblement impressionné par son choix comme il en était persuadé. Il prit une grande inspiration, se tient bien droit et arrêta de se balancer pour entrer dans son mode le plus éloquent et sérieux possible !

"En fait, au début, je me suis dit que ça serait trop cool qu’en fait Stan Lee soit vraiment comme nous. Comme ça les X-men seraient vrais ! Enfin c’est plutôt vrai ça déjà, parce qu’on est tous genre un peu les X-men… Sans uniforme en latex, ouais… "

Et bien c’était pas gagné ! Il ne se rendait pas compte qu’il se répétait maladroitement et qu’il s’embourbait dans son blabla. Wes était loin d’être habitué à un tel exercice. Dans les films ils faisaient toujours de longs discours pour sauver l’Amérique et le monde. Il faut croire qu’en réalité ce n’était pas aussi facile. Encore un mensonge d’Hollywood. Tant pis il allait bien se débrouiller ! Le Springties ignorait complètement qu’il aurait à parler autant : Il ne lui restait qu’à improviser joyeusement dans ce cas ! L’athlète repassa une main dans sa tignasse et se ressaisit, son sourire encore plus évident sur son visage. Il était autant un alien pour les Faithbees que les super héros qu’il présentait.

"Alors Green Lantern a une Lanterne magique et ça lui permet de créer une bague qui lui donne des super pouvoirs ! Mais le truc c’est que la bague c’est comme un portable : elle a comme une batterie et il doit la recharger avec sa lanterne tous les jours !"

Wes rien qu’avec cette explication fumeuse venait de faire baisser le QI de tout le club ! Comme on dit le ridicule ne tue pas car notre grand gaillard serait six pieds sous terre dans ce cas : il était très fier de lui. Son air de plénitude simple faisait, soit sourire soit donnait envie de lui envoyer un bon petit Stendhal comme projectile !

"Pour ceux qui auraient la flemme de le lire : il y a un film. Euh… Levez la main ceux qui l’ont vu ? "

Les quelques murmures se changèrent immédiatement en franc brouhaha . Grosse erreur de débutant cher Wesley ! L’excuse Adaptation contre Livre comme un argument de facilité devant des littéraires ? On pourrait te faire vaporiser pour moins que cela !Il se tourna vers toute la tablée en levant sa main bien haut en attendant que ses camarades suivent le mouvement. Oui quand y a de la vie, y a de l’espoir !
Si seulement il pouvait comprendre qu’il ne parlait pas à ses amis, que c’était une réunion sérieuse et que lui et son je-m’en-foutisme était en train de causer une joyeuse anarchie parmi des gens maniaquement rigoureux ! Silence dans la Salle ?


[Sorry pour le retard et l'absence d'inspi! >.> ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacey V. Ethelan

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   Lun 15 Aoû - 17:27

    Les explications et comparaisons plus maladroites les unes que les autres tombaient comme un éboulement sur la foule d'amateurs littéraires. Certains semblaient s'amuser, comme leur nouveau présentateur, mais la plupart se demandaient surtout d'où sortait ce jeune homme, et surtout ce qu'il faisait ici. Entre les grimaces et les visages plus étonnés les uns que les autres, Kacey avait du mal à ne pas ricaner. On aurait dit un groupe de noble à qui on présentait un tracteur, ils connaissent son existence mais n'en n'ont jamais vu, serait-ce un alien, un ovni ?

    Croisant les bras, son livre posé mais pas tout à fait rangé, la jeune fille balada son regard parmi l'auditoire, à la recherche d'autres sources d'amusement. Sa voisine avait semblé choquée au début, mais s'était ressaisie et se tenait à présent - ridiculement - droite sur sa chaise, petite élève sage attentive à sa lecture. Assis un peu plus loin, Kyle semblait aussi plutôt intéressé par l'exposé. Kace prit quelques secondes à se demander s'il pouvait également lire les BDs et voir les images des films avant de revenir vers Weasley, qui venait justement d'aborder une question un peu osée...

    Elle-même avait vu le film, oui, mais comme personne ne pris la peine de lever la main et qu'elle était trop paresseuse pour lancer le mouvement, elle ne bougea pas d'un poil. Pourtant le chaos ne mit pas bien longtemps à prendre place, brisant son paisible confort. Les avis fusaient au travers de la pièce, et la jeune fille en charge du groupe semblait elle-même dépasser par les événements. Les membres d'habitude calmes étaient à présent en ébullition, et rien ne semblait pouvoir les arrêter. Kacey toléra une minute de brouhaha. Puis deux. Puis sa tête commença sérieusement à lui faire mal. Et le bruit ne se tarissait pas. Au contraire, il semblait même augmenter. Personne ne réagissait.

    Trois minutes.

    Kacey claqua bruyamment sa main sur sa table en se relevant - sans faire tomber sa chaise s'il vous plait - et en criant un « La ferme ! » particulièrement sonore et choquant, surtout de sa bouche apparemment, elle qui n'avait pas l'habitude de se mettre en avant. Une fois qu'elle fut sure que tous se furent tus, elle leva impatiemment la main et attendit à peine "l'autorisation" du Springtie pour parler.

    « L'adaptation en film a surement déçu beaucoup d'entre vous comme beaucoup d'autres adaptations mais là n'est pas la question, un film n'a ni les mêmes objectifs ni le même public que les livres, y compris les BDs. Maintenant taisez-vous et laissez-le continuer. »

    Oui bon elle était sûrement allée un peu loin, donner des ordres et tout ça, mais vraiment ils avaient été plus qu'insupportables aujourd'hui. En plus, elle était déjà de mauvaise humeur à la base, ils n'avaient qu'à pas la chercher pour commencer .... Et elle s'en fichait bien de ce qu'ils penseraient d'elle après ceci, tout ce qu'elle voulait, c'était de la tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misty J. Knives

avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 22/06/2011

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   Ven 2 Sep - 8:07

Le ton monta d'un seul coup à l'évocation du film. Euh, le Springtie était bien entendu au courant que ceux assis à cette table étaient de grand cinéphile, n'osant pas aller regarder les navets d'aujourd'hui pour se replonger entièrement dans les vieux Charlie Chaplin ou les grands classiques du cinéma ?... Apparemment non, puisque, déterminé par sa question, il leva la main, pour le moment seul. Et il allait certainement le rester. Misty regardait cette scène tranquillement, jetant des regards à droite et ç gauche pour voir les réactions de ses camarades, outrés, intéressés ou simplement impatient de voir ce que ce petit crustacé allait faire au milieu de ces coquillages de collection. Le bruit enflait doucement, puis d'un coup, ce fut la cacophonie. Les avis fusèrent, tous aussi incompréhensible les un que les autres. Mais ce tapage ne dura pas bien longtemps, la main de sa voisine s'abattu violemment sur la table. Elle s'était levée, levant la main, donnant son avis et sommant discrètement ou pas aux reste du club de la boucler pour laisser le jeune homme terminer sa présentation comme il se le doit. Au fond d'elle, Misty la rercia. Elle pourra en savoir plus sur cette BD en fin de compte.

De nouveau, Misty s'adossa à sa chaise, attendant tranquillement les explications que doit fournir l'homme girafe. Puisqu'il avait commencé par le film, peut-être allait-il continuer sur ce sujet avant de s'attaquer à la bande dessinée. Pour la pourrie gâtée, ce n'était pas vraiment un problème de parler de ces sujets si singuliers au sein des littéraires de l'école. Les deux l'intéressaient plus ou moins. Il fallait dire que parler de quelque chose encore inconnu aux yeux et aux oreilles de la miss, c'était avoir la chance d'avoir au moins la moitié de son attention. De plus, ses voisins et autres camarades de classe avaient l'air de rester plus tranquille depuis le retentissant mouvement de révolte de sa voisine. Elle sourit.

Il continuait à sortir des explications vagues, des bouts de texte mal interprétés mais n'était plus le pauvre enfant qu'il avait l'air quelques minutes plus tôt. Elle, elle regardait la couverture en restant discrète. Les couleurs n'étaient pas forcément très recherchées, mais pour une bande dessinée, il ne fallait pas trop en demander, surtout si cette BD s'intitulait "Green Lantern". Bien entendu, les autres recommençaient à chuchoter, se demandant ce qu'il pouvait bien faire avec une bande dessinée. Avec ls livres, c'était plus simple de raconter, de faire un exposé complet et solide. Du moins, pour son avis. Elle qui n'a jamais touché de BD, forcément, ce n'était pas comparable.

Le bruit s'intensifia de nouveau, un peu moins fort que précédemment, mais assez pour couvrir la voix du jeune Springtie. Jamais Misty ne fera l'effort de leur dire de se la fermer, elle préférait congeler leur bouche jusqu'à ce que mutisme s'en suive. Du coup, ne pouvant plus entendre le garçon, elle s'entassa un peu plus sur sa chaise, l'air boudeur, les sourcils froncés. Non, jamais ce gamin ne pourrait finir sa présentation avant la fin de l'heure prévue. Et ça commençait sérieusement à la taper sur le système. L'envie soudaine de faire comme sa voisine, de crier un gros "fermez-là" mais non, elle ne le fera pas. Non, elle ne se montrera pas en spectacle.

[Voui pardon, c'pourrit, je ferai mieux la prochaine fois >_<]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian A. Kinai

avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   Dim 4 Sep - 22:04

    Un brouhaha indescriptible avait finit par emplir la pièce pourtant réputé pour être calme. La raison était tout simplement que le brun enjoué venait de mettre avec brio les pieds dans le plat. La simple évocation de l’adaptation cinématographique de l’ouvrage à la base déjà controversé par les membres du club avait été l’étincelle qui avait mis le feu aux poudres. Et, les uns après les autres, chacun tentant de parler plus fort que la personne ayant commencé juste avant, ils se mirent tous à émettre leur avis… En même temps.

    Ce qui pouvait être agaçant pour une personne normal, était tout simplement insupportable pour Kylian. Presque inconsciemment, celui-ci avait eu un léger mouvement de recul avec sa chaise. Le frottement des pieds au sol ayant été couvert par le grondement qui avait envahis l’assemblée de littéraire. C’était à la limite de l’insoutenable et le jeune aveugle commençait à envisager de quitter la table. Surement qu’aucun d’entre eux n’avait songé qu’il pouvait percevoir absolument tout ce qui s’était dit dans cette masse informe de voix entremêlé. Mais rien ne lui avait échappé. De celui à l’autre bout qui avait semblé parfaitement outré que « l’abruti de sportif » ose ne serais-ce qu’évoquer « cette lamentable bouse qui osait se prendre pour du cinéma », comme son voisin qui avait tenter de lui faire comprendre que « il y avait eu de bien pire adaptation, comme par exemple les films des monde de Narnia qui n’avaient pas été fichu de commencer par le premier volume de la série », mais aussi une demoiselle qui ronchonnait que ce crétin de Springties ferait mieux de s’acheter un cerveau plutôt que des billets de cinéma…. Et tant d’autre encore.

    Alors qu’il s’apprêtait à se lever, sa camarade la plus proche, qui avait déjà prit la peine d’intervenir plus tôt, mit fin à cette cacophonie en frappant la table du plat de la main. Rapidement, elle finit par prendre la parole, exposant de manière simple, clair et concise les raisons qui faisaient qu’ils étaient tous rassemblé ici. Le silence s’était fait et seule sa voix, claire et assurée, raisonnait à présent. Puis, le plus simplement du monde, elle se rassit et l’exposé pu continuer.

    Son intervention eu le mérite de faire régner le silence pendant plusieurs bonnes minutes, ce qui décida Kylian à rester. Encore un peu. Au moins jusqu’à la fin de cet exposé. Mais déjà, les murmures reprenaient. Les persifleurs ne semblaient pas se lasser de critiquer le moindre aspect de l’exposé pas si mauvais, bien qu’un peu bancale, mais plein de bonne volonté de Wesley. Cette fois-ci, ce n’était surement qu’un chuintement aussi, Kylian se doutait qu’il était présomptueux d’attendre que quelqu’un fasse une remarque. Il prit aussi sur lui, se disant qu’ils finiraient par se lasser. Douce illusion que ce fut. Les murmures s’intensifièrent, bien trop pour qu'ils soient encore qualifié de murmures. Et finalement, la main du jeune aveugle finit par se lever doucement pour interrompre, une nouvelle fois, son camarade. Il se tourna vers les bavards une fois que la parole lui fut accordée.

    « Excusez moi mais… si ca ne vous intéresse pas, vous pourriez au moins vous taire s’il vous plait ? » dit-il de façon polie et calme. L’un des deux visés grommela quelque chose entre ses dents auquel Kylian répondit le plus simplement du monde malgré la distance qui les séparait. « Je suis désolé mais je vous entends comme si vous le disiez à voix haute. »

    Et il se réinstalla, s’excusant auprès de Wesley de l’avoir interrompus. Il voulait savoir. Il voulait entendre tout ce que le jeune homme avait à dire de son comics, de l’adaptation qui en avait faite. Parce que lui ne pourrait jamais les « voir » comme une personne normale. Voir un film était une chose possible mais passablement ennuyeuse pour lui. Alors il ne pouvait les appréhender qu’à travers les yeux des autres.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contedunevie.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rendez-vous en terre inconnue [Club de Littérature]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Synchronicity :: Pic et Pic et Colegram :: La Bibliothèque-
Sauter vers: