AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Lyuba - Suicidaire en CDI

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyuba N. Romanov

Lyuba N. Romanov

Messages : 2
Date d'inscription : 06/10/2011

Lyuba - Suicidaire en CDI Empty
MessageSujet: Lyuba - Suicidaire en CDI   Lyuba - Suicidaire en CDI EmptyVen 7 Oct - 10:59


A
« J'AI PAS ENVIE »



CARACTERE :

« T’approches pas, sinon, je saute ! » « Oui mais, Lyuba, on est au rez-de-chaussée, tu sais… »
Lyuba est déprimée, mais, étonnamment, est loin d’être déprimante. Le ridicule ne tue pas, elle en est la preuve vivante : sa stupidité l’empêche de se suicider malgré ses nombreuses tentatives, et, d’une manière ou d’une autre, ça fait rire. On se moque d’elle, la pauvre petite. Quand on a pas de couteaux sous le bras, il est évident que se tailler les veines avec un crayon à papier mène à une mort certaine. Tout est question d’impulsivité du moment, en fait. Mais Lyuba. Lyuba, ça ne la fait pas marrer. La malchance à fait d’elle une personne ridicule à ses dépends.

Mais la particularité de cette demoiselle n’est pas dans ce côté « clownesque », imposé par l’Univers tout puissant. Sa particularité tiens dans l’impact qu’a eu son don sur son caractère, au fil des ans. Le manque de joie constant lui a enlevé tout désir de vivre, toute envie, toute volonté. Entreprendre quelque chose de nouveau ? Pour quoi faire ? Tenter d’améliorer sa condition ? Elle n’en a plus la force depuis longtemps. Le moindre effort lui semble être surhumain, et Lyuba n’a plus goût à grand-chose. Sauf les chamallows. Mais que les chamallows. Le reste est jugé sans intérêt.

La déprime constante a transformé la brunette en une personne aigrie, timide, désagréable, parfois méchante. Mais c’est pas de sa faute, elle n’est que victime d’un mauvais tirage au loto, voilà tout. Ce serait sûrement une enfant gentille, souriante, si elle n’était pas contrainte à donner toute sa joie. Mais la vie est ainsi faite, et c’est donc une fille égoïste, qui n’aime pas le monde, qui n’aime pas les gens, qui n’aime pas la vie, qui ne s’aime pas non plus. Elle ne cherche pas la compagnie des autres, ne cherche plus un bonheur qu’elle n’arrivera pas à garder de toute manière. Trois secondes. Elle ne peut garder sa joie que trois secondes. Après, ça s’enfuit. Cependant, il n’est pas dur de lui faire plaisir. Le moindre compliment lui insuffle la joie, le moindre geste d’attention. Et plus vous rendez Lyuba heureuse, plus vous l’êtes. C’est sympathique, pour les fêtes. Vous allez la voir, lui offrez un petit verre de jus d’orange, elle est contente, et trois secondes plus tard, c’est vous qui l’êtes. Votre nana vous a plaqué ? Dites à Lyuba ô combien elle est mignonne, et trois secondes plus tard, vous n’y penserez même plus. On pourrait limite la vendre, en fait. Aaaah ! Quelle triste vie.

Autrement, la demoiselle est assez studieuse, dans le sens où elle n’est pas de ceux qui chahutent. Autrement, elle est con comme un manche à balai, et les cours, très peu pour elle. Sa spécialité ? Faire exploser ses potions accidentellement. Réviser, travailler, est un effort bien trop important. Elle préfère de loin gribouiller des bonhommes sur son cahier. Voui ! Les bonhommes bâtons. Ca l’occupe. Elle lit également beaucoup. Des bandes dessinées, hein ! Quand y’a pas d’images, elle, vous savez, ça l’intéresse pas trop. Déjà qu’elle ne considère la lecture que comme une occupation pour éviter de trop s’emmerder. Sinon, elle cherche une nouvelle manière de rater son suicide mettre un terme à sa vie. Que des choses très joyeuses. Sinon, elle tente de rendre les gens tristes. Ca la soulage, de voir les gens malheureux. Les bons vivants ont tendances à très vite l’exaspérer.



DON :

le transmetteur d’émotions
C’est une malédiction. Une terrible malédiction, et non pas un don. Cette capacité dont l’as dotée Mère Nature, Lyuba la hait viscéralement. C’est un don pour les généreux. Pouvoir refiler tous ses petits tourments à une tierce personne, ça semble un avantage. Pouvoir ne garder que le meilleur, c’est séduisant. Mais imaginez que cette capacité soit un clavier d’ordinateur, où chaque lettre serait une émotion. Et si la lettre « i » de ce clavier venait à se bloquer soudainement ? Et si la raison de ce blocage, le moyen d’y remédier, étaient inconnus ? Et si la lettre « i » correspondait à la joie ?

Lyuba donne sa joie. Irrémédiablement, chaque seconde de sa pauvre vie. Si bien qu’elle a depuis longtemps été dénuée de toute forme de plaisir, de bonheur. La moindre petite parcelle d’un petit quelque chose de gaieté est automatiquement cédée à la première personne qu’elle voit. Bien sûr, il lui est possible de donner autre chose. Elle peut donner tout ce qu’elle veut. Et donne même ce qu’elle ne veut pas donner. Manque de maîtrise, ou manque de volonté ? Cette malédiction lui a tout enlevé, pour le donner aux autres. Donc disons qu’il n’y a tout simplement plus assez de volonté pour gagner la maîtrise.

« I WILL SURVIVE. YEAH YEAH. »
    HISTOIRE :


La vie fut simple, pour la demoiselle. Un matin de février, dans la chaleur d’une maternité quelconque de Moscou, elle naquit, entre les bras d’une mère douce et aimante, et sous les yeux d’un père près à s’évanouir devant le cordon ombilical. Rien ne laissait présager la situation actuelle de Lyuba Ninel Romanov. De ses parents, ou grands-parents, personne ne se doutait même de la simple existence des Dons. Ce Don, alors endormi, laissa à la demoiselle une petite enfance joyeuse, pleine de jeux, et d’aventures de pirates, ou d’agents secrets. Sa générosité et sa bonne humeur enfantine enchantaient son entourage. Lyuba débordait d’innocence et d’amour. Une petite adorable, sociale, aimée de beaucoup.

Mais la vie n’est pas toujours rose, et si ses parents semblaient s’aimer comme au premier jour, vint une année, celle des dix ans de la petite fille, où papa disparut soudainement, du jour au lendemain. Parti avec une autre, sans demander son reste, laissant la pauvre maman seule, désespérée, plongée dans une tristesse sans précédant. La petite Lyuba voyait sa mère pleurer seule dans la cuisine, l’entendait parfois des nuits durant. Et devant ce désarroi, devant sa propre impuissance, elle décida de faire un câlin à sa chère petite maman, souhaitant de tout son être que les choses redeviennent comme avant, joyeuse et pleine de vie. La gamine sentit alors qu’on lui arrachait quelque chose. Quelque chose d’important, de propre à elle-même. Une partie d’elle sembla la quitter, et alors que son regard scintillant ternissait, celui de sa mère se remit à briller, de cette lueur d’avant, douce et maternelle, joyeuse, tout simplement. Plus jamais la femme abandonnée ne fut malheureuse, et plus jamais Lyuba ne fut heureuse.

Personne ne comprenait ce changement d’état d’esprit soudain. Une gosse d’habitude si joyeuse, perdait tout désir de jouer, de rire, si soudainement. Ses professeurs pensèrent que la raison était le départ de son père. Elle fut convoquée à de nombreuses reprises : infirmières, psychologues scolaires. De longues discussions qui ne menèrent à rien. On lui demandait pourquoi elle ne voulait pas sourire, et elle répondait qu’elle était triste. On lui demandait à nouveau pourquoi, et elle ne savait pas. Son père ne lui manquait pas. On ne lui faisait pas plus de misère que ça. Sa mère était adorable, et pétillante. Mais tellement inquiète. On lui offrit donc un abonnement chez Mademoiselle Kaminski, psychologue. Elle avait rendez-vous une fois par semaine, le mercredi, à 15h. Les séances ne menaient à rien. Lyuba était dépressive, tout le temps, et personne ne pouvait lui dire pourquoi, ou comment y remédier.

Alors la petite fille, devenue grande, abandonna. Ce malheur devenait gênant, on ne voulait plus de la compagnie de la demoiselle. Elle décida donc de farfouiller dans la boîte à pharmacie, et goba tous les médicaments qu’elle put. Sa mère la surpris, et la força à vomir. Première tentative : ratée. De nombreuses autres suivirent. Elle essaya la pendaison, mais c’est chiant à faire, un nœud. Elle tenta de se coucher sur des rails discrètement, devant un train sur le point de partir. En fait, le train était à son terminus, elle s’était trompée de quai. Les adultes cherchèrent à déceler un problème cérébral, on lui fit passer une IRM, des tests et des machins. Elle n’était pas folle, juste déprimée. Jusqu’au jour où il y eut du courrier. Une invitation à rejoindre une école célèbre, située à Saint-Pétersbourg : Syncronicity. La mère de Lyuba vit une occasion de changer les idées sombres de sa fille, de la plonger dans un environnement peut-être meilleur pour elle.

L’année suivante, cette année, les choses devinrent plus claires. Elle n’y croyait pas tant, jusqu’à en avoir la preuve : elle possédait un Don. Celui de donner ses émotions aux autres. Un Don qui avait la fâcheuse tendance d’agir sans l’avis de son maître, de manière peu plaisante. On lui dit qu’ici, elle apprendrait à maîtriser ce Don, que si elle y parvenait, elle serait capable de conserver sa joie.

« Mais après tout, ça fait si longtemps que je suis déprimée, je ne connais que ça. Je ne pourrais pas être autrement, alors à quoi bon ? »




NOM : Romanov.
PRÉNOMS : Lyuba Ninel.
ÂGE : 16 ans.
SEXE : Fifille.
NATIONALITÉ : Russe.
CLASSE DÉSIRÉE : Piouf. Je ne sais pas.
ANNÉE : Première année.






Revenir en haut Aller en bas
Lyuba N. Romanov

Lyuba N. Romanov

Messages : 2
Date d'inscription : 06/10/2011

Lyuba - Suicidaire en CDI Empty
MessageSujet: Re: Lyuba - Suicidaire en CDI   Lyuba - Suicidaire en CDI EmptySam 8 Oct - 16:03

Je double-post de manière vicieuse mais justifiée, pour prévenir que ma fiche est ainsi complète.

Mon sort est entre vos mains. '___'
Revenir en haut Aller en bas
Liza Turnover

Liza Turnover

Messages : 73
Date d'inscription : 25/07/2011
Localisation : Au pays des barbapapas tadada !

Lyuba - Suicidaire en CDI Empty
MessageSujet: Re: Lyuba - Suicidaire en CDI   Lyuba - Suicidaire en CDI EmptySam 8 Oct - 20:41

OMG. J'adore. J'adore les filles déprimées. (Alors pourquoi ai-je fait une surexcitée ? Très bonne question ...)

J'adore ta fiche. Je t'aime tout court. MWARGLIA ♥️
Bienvenue ici ! Et bonne chance pour ta validation Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Lyuba - Suicidaire en CDI Empty
MessageSujet: Re: Lyuba - Suicidaire en CDI   Lyuba - Suicidaire en CDI Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lyuba - Suicidaire en CDI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Synchronicity :: Ams Tram Gram :: Présentations&Folie-
Sauter vers: